Publicité

Article

Square Enix, le créateur de Final Fantasy, va revoir sa stratégie

Pierre Vitré

Publié

Le nouveau patron de Square Enix, le créateur de la série Final Fantasy, a annoncé qu’il allait effectuer une “analyse complète” de la société japonaise pour tenter de comprendre et savoir comment réagir après les pertes extraordinaires (13 milliards de yens) l’année passée.

Le futur président de la société, Yosuke Matsuda, exercera ses fonctions à partir de juin prochain. Nommé la semaine dernière après l’annonce des pertes exceptionnelles, il remplace Yochi Wada, resté à la tête de Square Enix durant de longues années.

“Je prévois de revoir toutes les obligations, le business, et les actifs de Square Enix, afin d’atteindre un budget à l’équilibre. En raison d’un changement radical du marché, je veux analyser ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans notre entreprise, puis mobiliser toutes nos ressources dans ce qui a fait notre succès et complètement évincer ce qui ne fonctionne pas” a ainsi déclaré Matsuda.

Par conséquent, si Final Fantasy démontre qu’il est une voie de sortie de crise, le jeu ne sera pas en danger. De nombreux FF sont d’ailleurs au programme pour l’année 2013: Lightning Returns: Final Fantasy 13, les remakes HD de Final Fantasy 10 et 10-2 et la nouvelle sortie de MMO Final Fantasy 14: A Realm Reborn. Les fans peuvent donc être rassurés.

Phil Rogers, l’actuel chef de Square Enix Europe, deviendra directeur adjoint pour aider Matsuda dans sa nouvelle tâche. Pendant ce temps, l’ex-directeur Yochi Wada continuera de travailler encore dans l’entreprise mais dans une mission différente et plus éloignée. Il estime que son devoir en tant que salarié de la société est de continuer à aider la compagnie à atteindre les meilleurs résultats.

Parallèlement à ces changements, il semble que Square Enix a déjà commencé sa restructuration. Selon deux sources anonymes liées à la société, l’entreprise a commencé à licencier de nombreux employés dans les bureaux de Los Angeles, la division américaine étant principalement responsable des relations publiques et du marketing dans leur région.

La moitié de l’équipe américaine du marketing a ainsi été victime de la nouvelle stratégie, soit une dizaine de personnes au total dont le président de Square Enix America, Mike Fischer, et le directeur du marketing.

Les relations publiques, environ sept personnes, continueront à travailler jusqu’à la fin du mois de juin, après l’E3. De plus, 20 personnes des services de comptabilité et des ventes ont été démis de leurs fonctions. Entre cinq et dix autres personnes du service client ont aussi été licenciés.

La division américaine ne sera pas la seule concernée, le Japon et l’Europe n’échapperont pas à la restructuration.

Cette réorganisation n’est pas la première dans l’histoire de la société. Dix ans plus tôt, après le fiasco que fut le film Final Fantasy, Square fut contraint de fusionner avec Enix pour survivre. Suqare Enix n’est cependant pas la seule société de jeux-vidéos à souffrir. Electronic Arts (EA) est également en train de réfléchir sur une nouvelle stratégie.

Via (JoystiqPolygonEurogamer)

Vous aimerez aussi