Publicité

Test BioShock Infinite: Plus vite, plus haut, plus fort!

Bioshock Infinite testBioShock Infinte est à ranger dans le bac des jeux qui font réfléchir, pompeuse élite du jeu vidéo qui, prétextant ne pas prendre les joueurs pour des imbéciles, nous inflige régulièrement des titres injouables au gameplay mou et insipide. Oui mais BioShock Infinite est différent. Aussi chargé en messages au mètre carré qu’un film de Spike Lee, le nouveau jeu d’Irrational Games enrobe son propos d’un emballage envoutant et d’une jouabilité sans faille. Oui, BioShock Infinite offre le beurre et l’argent du beurre. Préparez vos tartines, je vous explique tout ça en détail dans la suite!

Bienvenue à Columbia

Bioshock Infinite test

C’en est fini de Rapture, la cité engloutie de BioShock 1 et 2. Dans BioShock Infinite, c’est au milieu des nuages que vous trainerez vos guêtres. Vous passerez les brettelles de Booker DeWitt, un vétéran criblé de dettes à la gâchette un peu trop facile embarqué malgré lui dans une mission de sauvetage à Columbia, une ville  utopique rescapée d’une exposition universelle du début du siècle. Sa mission, sauver une demoiselle (pas vraiment) en détresse et la ramener à ses créanciers sur le plancher des vaches. Mais il ne vous faudra longtemps pour vous apercevoir qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de Columbia et que sous ses faux-airs de paradis, la cité idéale cache de lourds secrets qui pourraient bien causer sa perte.

Patate de forain

BioShock frappe fort. Columbia est en fait le fruit de ce que les Etats-unis ont produit de pire durant les trois derniers siècles: racisme, xénophobie, nationalisme exacerbé, fanatisme, Gun culture et capitalisme débridé, tout y passe. BioShock Infinite compte bien vous faire réfléchir et regorge de références aux plus sombres heures de l’Amérique du nord, une orgie de clins d’œil historiques et philosophiques poussée jusqu’à l’écœurement.

La vie est une fête… foraine

BioShock Infinite Test

Graphiquement, BioShock Infinite tient du chef d’œuvre. Columbia est une fête foraine, le fruit d’un mélange heureux d’Art nouveau et de carton-pâte. Avec ses artifices imposés par les limites du médium, sa poésie enfantine et son penchant pour le grandiloquent, BioShock Infinite évoque les films de Méliès, un de ces titres qui rapprochent le jeu vidéo de l’art avec un grand A. Et que dire du jeu des acteurs, de l’ambiance sonore et de la prouesse technique que représente Elizabeth, peut-être le plus vivant des tous les personnages de jeu vidéo?

Grand huit


BioShock Infinite adopte le rythme d’une montagne russe, les violentes accélérations et décélérations prenant ici la forme de phases d’action explosives et de scènes d’exposition contemplatives. BioShock Infinite fait honneur à ses racines FPS et délivre une expérience de jeu originale et éminemment jouissive grâce à des ennemis retors et coriaces. L’arsenal proposé est varié et les armes du jeu ont toutes un comportement satisfaisant, du canon à manivelle en passant par le lance-grenades et l’indispensable fusil à pompe! Bioshock Infinite réintroduit également les toniques , des sortes de boissons énergétiques qui dotent votre personnage de pouvoirs surnaturels qu’il sera possible de combiner pour des effets dévastateurs. Ces facultés vous permettront par exemple de posséder ennemis et tourelles automatiques, d’envoyer des boules de feux, ou encore de contrôler une volée de corbeaux sanguinaires.

Mais de tous ces outils de destruction massive, c’est le Crochet magnétique qui fera BioShock Infinite entrer dans l’histoire. Cet accessoire vous permettra de vous déplacer en utilisant le réseau de voies ferrées aériennes de Columbia et de fondre sur vos ennemis en un éclair. Un outil indispensable et diablement efficace au corps à corps!

Une œuvre de fiction majeure

BioShock Infinite Test

Peu de jeux vidéo peuvent se targuer de m’avoir donné envie de poser ma manette pour ouvrir un livre, un vrai, en papier. Avant BioShock Infinite, Dante’s Inferno – un ersatz de God Of War vaguement inspiré de La Divine Comédie – était en fait le seul titre à avoir réussi ce petit exploit. BioShock Infinite est une fable qui donne envie d’aller en lire d’autres, une œuvre de fiction majeure qui revisite les origines du genre. Comme les premiers jeux vidéo, BioShock Infinite tient de l’attraction de fête foraine, intense, criarde et aussi vertigineuse qu’une montagne russe. Et comme toutes les bonnes attractions, on voudrait que ça ne s’arrête jamais.

Articles associés

Télécharger BioShock Infinite

Bioshock Infinite: comment débloquer le mode 1999 ?

Bioshock Infinite: les configurations PC dévoilées

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité