Beyond: Two Souls Preview – Quand le cinéma rencontre le jeu vidéo

Beyond: Two Souls Preview – Quand le cinéma rencontre le jeu vidéo

Beyond: Two Souls pourrait bien être le chant du cygne de la PS3, la dernière occasion pour la console moribonde de faire montre de ses capacités à quelques encablures de la sortie de sa remplaçante, la PS4. Ce titre d’un nouveau genre marque le grand retour du studio français Quantic Dream qui avait pris l’industrie du divertissement digital par surprise l’an dernier avec Heavy Rain, une œuvre qui a laissé de profondes marques dans notre conception même du jeu vidéo.

Quantic Dream compte d’ailleurs réitérer le succès de sa dernière aventure interactive grâce à une poignée d’atours imparables: un scénario toujours plus ambitieux et le charisme d’une jeune actrice culte, Ellen Page, épaulée par le légendaire Willem Dafoe.

Avec un casting digne d’une production Hollywoodienne, Beyond: Two Souls tient plus du film interactif que du jeu vidéo lambda; c’est d’ailleurs en tant quœuvre cinématographique que le titre a été présenté au Festival du film de TriBeCa lors d’une projection de 35 minutes qui a su répondre à quelques-unes des nombreuses questions que nous nous posions sur le jeu.

Un drame très humain

Les scénarios comme celui de Beyond: Two Souls ne sont pas monnaie courante dans les jeux vidéo qui occupent le sommet des charts. Certes, des titres comme Spec Ops: The Line, The Walking Dead ou The Witcher 2 ont eu récemment l’audace de mettre en avant des intrigues adultes, mais très peu de jeux grand public osent aujourd’hui se concentrer sur la narration au détriment du challenge pur et dur.

Beyond: Two Souls repose quant à lui sur une histoire poignante, celle de Jodie Holmes, une jeune fille dotée de facultés mystérieuses que l’on accompagnera durant près de 15 ans. Et d’après ce que nous avons pu en voir, l’héroïne de Beyond: Two Souls devra affronter nombre de coups durs, une série d’épreuves qui la conduira – on ignore encore exactement comment – à vivre dans la rue. Mais au-delà des malheurs de Jodie, ces 35 minutes de présentation révèlent de précieux détails quant aux principales mécaniques du jeu.

Un rythme contemplatif, des dialogues à qui mieux mieux et une pincée de Quick Time Events… Beyond : Two Souls ressemble en de nombreux points à Heavy Rain. Les ellipses temporelles semblent également faire leur grand retour: les studios Quantic Dreams se sont en effet attaché à monter Beyond: Two Souls comme ils l’auraient fait pour un long métrage. Bien que le scénario du jeu se déroule durant un laps de 15 ans, l’action du jeu à proprement parler se concentrera sur les moments clés de l’aventure écartant ainsi tout éventuel temps mort.

Un jeu vraiment à la portée de tous

D’après les premières images du jeu, il semblerait que Beyond: Two Souls reprennent les contrôles d’Heavy Rain à la lettre: les sticks serviront aux déplacements tandis que les autres boutons de la manette permettront d’accomplir des actions en toute simplicité. Dans Beyond: Two Souls, c’est le gameplay qui sert l’émotion et le scénario, non l’inverse. Plutôt que de récompenser les joueurs les plus habiles, Quantic Dream entend s’ouvrir au plus grand nombre en adoptant des contrôles accessibles.

Mais Beyond: Two Souls innove en nous donnant la possibilité de prendre le contrôle d’Aiden, l’entité surnaturelle qui protège Jodie depuis toujours. Cet ami invisible aux pouvoirs quasi illimités se manifestera par le biais d’un halo lumineux et pourra donner un coup de… main à la jeune fille aux moments les plus critiques. On peut d’ailleurs le voir désactiver des caméras de surveillance, posséder un personnage ou même effectuer un test de grossesse! Seulement, une zone d’ombre demeure à son sujet : sera-t-il possible de prendre le contrôle d’Aiden à notre guise ou ses interventions seront-elles dictées par le scénario?

Des choix cruciaux

Et quid de l’importance des décisions prises dans Beyond: Two Souls? Dans Heavy Rain, s’il était possible de bifurquer à plusieurs moments de l’aventure, l’arrivée était toujours la même, à l’exception de quelques menues variations.

Et au vu de ces premières minutes de jeu, il est légitime de se poser la même question à propos de Beyond: Two Souls. Certes, Jodie sera confrontée à des dilemmes pour le moins sérieux (se prostituer, mettre au monde un enfant, etc.), mais il est fort possible que ces choix aient pour but de créer de l’empathie envers la jeune fille sans influer grandement sur le déroulement de l’aventure.

Le chant du cygne de la PS3 ?

Prévu pour octobre 2013, Beyond: Two Souls devrait être l’une des dernières grandes exclusivités PS3. La Playstation 4 devrait quant à elle arriver sur les étals dès la fin de l’année avec un cortège de titres spécialement conçus pour tirer le maximum de ses innovations techniques. Seulement, Beyond: Two Souls n’a rien à envier aux premiers jeux next-gen qui nous ont été présentés jusqu’à présent. C’est bien simple, le niveau de réalisme atteint ici par les studios Quantic Dream est tout simplement spectaculaire, un véritable tour de force. Avec de titres de cette qualité et un catalogue de jeu bien garni, la PS3 pourrait bien faire de la résistance encore longtemps. Assez pour faire de l’ombre à la Playstation 4?

Tout comme Heavy Rain avant lui, Beyond: Two Souls délaisse les sentiers battus pour se poser en véritable OVNI vidéoludique. À la frontière entre le cinéma et le jeu vidéo, le nouveau titre de Quantic Dream insuffle un peu de vie et de folie à une plateforme en fin de vie. Sauterez-vous le pas ?

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements