Publicité

Article

Twitter et le New York Times victimes de l’Armée Electronique Syrienne

Pierre Vitré

Publié

L’armée électronique syrienne a revendiqué ses dernières victimes: Twitter et le New York Times. Dans le passé, l’organisation pirate avait déjà piraté la célèbre application de messagerie Viber, concurent de Skype et WhatsApp.

La SEA pensait que Viber était utilisé pour espionner, persuadée de la connivence de Viber avec Israël (“Israeli-based”), indiquant ainsi que le hack est dû aux tensions entre la Syrie et Israël.

Twitter et le New York Times victimes de l’Armée Electronique Syrienne

L’attaque sur le site du New York Times a entraîné l’affichage bref d’un message de la SEA avant que celui-ci ne soit rapidement enlevé. Twitter a lui souffert d’une panne majeure. Les images sur Twitter, ne se chargeaient pas et de nombreuses applications tierces comme Hootsuite ont souffert des effets du hack.

Les attaques se concentrent sur ​​Melbourne IT, l’enregistreur des noms de domaines de Twitter et du New York Times, permettant à l’armée éléctronique syrienne de rediriger le trafic, ce qui explique que des liens sur Twitter puissent mener vers des pages complètement différentes.

Via (MashableNew York Times (Facebook))

Vous aimerez aussi