Publicité

Article

iOS: Apple durcit encore sa politique contre les applis de promotion

Pierre Vitré

Publié

Après l’affaire AppGratis et AppShopper, Apple a semble t-il décidé de faire le ménage dans son AppStore. La firme de Moutain View durcit encore une fois ses conditions générales et notamment la fameuse clause 2.25, à l’origine de l’éviction de nombreuses apps de recommandation et de promotion.

Le principe de ses applis est simple: proposer à leur communauté une sélection d’applis temporairement gratuites ou non. En échange, le développeur souhaitant mettre en avant son appli paie un certain montant.

Face au nouveau refus de la société californienne d’une appli de promotion rapportée par un développeur à PocketGamer, Apple lui a transmis un email dans lequel il dit ne pas accepter les applications servant à “filtrer, mettre en favori, chercher et partager des recommandations”.

Jusqu’à présent, Apple stipulait simplement dans sa clause 2.25 ceci: “les applications qui affichent des Apps autres que celles de l’éditeur à des fins d’achat ou de promotion, d’une façon susceptible d’être confondue avec l’App Store conventionnel, peuvent faire l’objet d’une suppression”.


En ajoutant de nouvelles règles (implicites) à cette clause, Apple étend sa clause 2.25 et souhaite supprimer totalement les applications de promotion et de recommandation.

AppShoper qui avait été pourtant réintégrée dans l’AppStore après un changement de stratégie, orientée notamment sur le social, pourrait donc à nouveau être bannie de la boutique d’applications d’Apple. Le ménage ne fait donc que commencer.

Vous aimerez aussi