Publicité

Article

2013, un bilan en demi-teinte pour Windows

Pierre Vitré

Publié

2013 aura constitué une année charnière dans la stratégie de Microsoft. Entre hésitations et changements, Windows a dû convaincre les utilisateurs de sa double interface. Un pari difficile à relever mais où finalement Microsoft a su sortir grandi, une chose loin d’être évidente au départ.

Parallèlement, Microsoft a dû faire face au chantier de la fermeture de MSN Messenger, l’un des programmes les plus utilisés, au profit de son logiciel maison Skype. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la transition n’a pas été des plus douces non plus. Retour sur cette année 2013.

2013, un bilan en demi-teinte pour Windows

Windows 8.1 : le sauveur ?

L’année 2013 aura été marquée par un premier bilan assez décevant pour Windows 8. Lancé à la fin de l’année 2012 dans un marché marqué par la baisse des ventes de PC, d’écrans, de claviers et de souris et par la montée des appareils mobiles, Windows 8 avait la tache rude.

Malgré une interface moderne, Windows 8 a reçu de nombreuses critiques dont deux se sont avérées catastrophiques pour Windows . On pense bien évidemment à l’absence de bouton Démarrer et à l’impossibilité d’accéder au Bureau traditionnel dès le démarrage.

A vouloir trop innover, Microsoft a donc effrayé ses utilisateurs. Windows 8.1 est donc arrivé pour répondre aux critiques sans toutefois réellement solutionner l’un des deux problèmes. Pire, le système n’arrive pas à convaincre le marché professionnel, un secteur crucial pour Microsoft.

Outre ces deux lacunes, Windows a finalisé son intégration avec SkyDrive et refait sa boutique Windows. Sur ce dernier point, Windows a frappé fort puisque son magasin d’applications est désormais bien fourni et continue d’attirer les développeurs.

2013 n’aura pas été synonyme de succès pour Windows 8 mais parler d’échec est un terme trop fort. Tel un professeur, on aurait tendance simplement à donner la mention passable à Windows avec en commentaire “Peut mieux faire”. L’ère post-PC n’est décidément pas évidente à gérer.

Windows RT : l’OS à l’avenir incertain

Windows RT, l’un des trois systèmes d’exploitation proposés par Microsoft (avec Windows et Windows Phone) reste aussi l’un des grands mystères de l’année 2013. Conçu pour les tablettes, il possède de nombreux points communs avec Windows 8 sans offrir cependant des fonctions clés et appréciées des utilisateurs.

Face à l’échec des tablettes proposant uniquement cet OS, les constructeurs ont annoncé progressivement leur décision d’arrêter de proposer Windows RT. Microsoft, lui-même, éprouve les pires difficultés à vendre sa tablette Surface, preuve d’un échec. Quid alors de l’avenir de Windows RT ?

MSN/Skype et la grogne des utilisateurs

Autre gros dossier de l’année 2013, c’est la fin de Windows Live Messenger (ex-MSN Messenger) au profit de Skype. La migration forcée a débuté en mars après un ultime rappel envoyé aux utilisateurs du service. Les habitués du service ont vu cette transition forcée d’un très mauvais œil et n’ont pas hésité à le faire savoir, que ce soit sur les réseaux sociaux ou bien sur notre site.

Interface austère non-personnalisable, nombre limité d’émoticônes, fonctionnalités payantes, Skype a été loin de faire l’unanimité! Rajoutez à cette migration de nombreux problèmes techniques, l’impossibilité pour certains utilisateurs de se connecter… et vous obtenez un résultat catastrophique.

Malgré une communication rassurante, Microsoft a échoué auprès de ses fans dans cette mission. Nombreux ont été les utilisateurs à se diriger vers d’autres solutions de messagerie, Facebook en tête.

Presque un an après la migration, Microsoft a enfin compris le message et a nettement amélioré son logiciel de VoiP pour se mettre à niveau. 2014 pourrait donc marquer son grand retour dans la bataille des messageries instantanées.

2014 marquera dans tous les cas une nouvelle ère, une ère sans Steve Ballmer qui a décidé de prendre sa retraite.

Et pour vous, 2013 a t-il été un succès ou un échec pour Windows?

Vous aimerez aussi