Publicité

Ma bonne résolution: Comment j’ai appris à réparer mon vélo avec mon smartphone

Ma bonne résolution: Comment j’ai appris à réparer mon vélo avec mon smartphone

Mon vélo est tendance mais pas tout récent. Je suis un grand amateur des vélos vintage, ces deux roues d’époque qui présentent des touches de modernité. Il n’y a rien de mieux que de pédaler sur un vélo qui porte les marques du temps et des années.

Mais il y a un prix à payer : ils ont souvent déjà été utilisés et ne sont parfois pas très fiables. J’en ai déjà fait les frais à plusieurs reprises. J’ai parfois du traverser à pied et de nuit des quartiers malfamés et pire, je suis déjà tombé. Le résultat n’était d’ailleurs pas franchement joli à voir.

Avoir un vélo qui n’est pas parfaitement réglé n’est malheureusement pas toujours un choix volontaire. Nous devons souvent consacrer un budget conséquent pour garder ces bicyclettes en bon état. Alors pourquoi devrais-je payer plus cher pour l’entretien d’un vélo que pour celui d’un scooter ?

Je ne dis pas que le travail d’un mécanicien de vélo vaille moins que celui d’un mécanicien traditionnel, mais il faut que avouer que le changement d’un pneu sur un vélo est une opération à la portée de tous, contrairement aux réparations de scooter ou de voiture. Avec des outils adaptés, nous pouvons peut-être réparer nous-même nos vélos.

Alors j’ai commencé à chercher sur Internet et dans la logithèque de Softonic. La réponse à mes problèmes ne s’est pas fait attendre.

Première étape indispensable: acheter une boite à outils. Je me suis tout de suite connecté à Skype pour appeler mon ami François, qui vit à Rome et (comme nous tous) a eu beaucoup de problèmes avec son vélo.

« Salut François, comment vas-tu? Écoute, j’ai besoin de tes conseils ». Nous avons échangé un peu et trouvé l’offre la plus intéressante pour une boîte à outils. Finalement, j’ai pu trouver tout ce qu’il me fallait à un prix très abordable, grâce à l’application Amazon Mobile.

Moins d’une semaine plus tard, j’ai reçu toutes mes clés Allen et autres tournevis mais je ne savais toujours pas comment m’en servir… comme mon grand-père avec son iPad. Par où commencer? A cette époque, mon vélo ne présentait pas encore de graves problèmes mais il s’approchait du stade critique et je ne voulais pas me retrouver à pied du jour au lendemain. Je devais commencer à apprendre à entretenir mon vélo.

Je me suis alors dit qu’une application pour Android serait idéale pour pouvoir travailler de chez moi, mais aussi et surtout pour obtenir de l’aide s’il m’arrivait quelque chose en chemin. Après une recherche rapide sur Google Play, j’ai donc installé deux applications très utiles : Bike Doctor et Bike Repair.

La deuxième application s’est avérée particulièrement utile. Bike Repair propose une section entière consacrée à l’entretien des 2 roues. La section est sous-divisée en 4 sous-catégories: entretien avant chaque sortie, chaque mois, après la pluie et une quatrième dédiée à la lubrification des mécanismes. Peu à peu, j’ai appris à prendre soin de mon petit vélo.

J’ai également trouvé, dans cette même application, des réponses à mes questions relatives au changement de pièces, comme les roues. J’ai aussi appris à contrôler le parallélisme de ces dernières et le bon entretien du plateau et des freins.

Enfin, ce qui me manquait pour réparer mon vélo, je l’ai trouvé dans Bike Doctor. L’application propose des photos du vélo. Pour savoir ce qu’il y a à modifier, il suffit de taper sur le point à l’endroit où se trouve le problème et de choisir l’un des didacticiels proposés. Les deux applications sont complètes et surtout complémentaires. Dans certains cas, elles proposent des solutions légèrement différentes. A vous ensuite de choisir l’une des deux.

Néanmoins, ce que je n’ai pas trouvé dans les applications, c’est un guide d’entretien complet des pièces de mon vélo vintage, qui sont très différentes des composants modernes. Impossible par exemple de trouver la moindre information concernant les vélos vintagesur Bike Doctor ou Bike Repair.

C’est pourquoi j’ai étendu mes recherches à Google et Youtube. Pour trouver la pièce que je devais changer, j’ai tapé “bike components” (pièces de vélo) sur Google Images et j’ai noté le nom de la pièce défectueuse. Puis, j’ai entré “change old bike crankset tutorial” (“changer pédalier vieux vélo tutoriel”) dans YouTube. Parmi les dizaines de résultats, j’ai trouvé de nombreux didacticiels vidéos.

Toujours grâce à la recherche Google et à l’utilisation de mots clé liés à la recherche “bike repair tutorial” (“tutoriel réparation vélo”) et “old bike repair” (“réparer vieux vélo”), j’ai trouvé d’autres sites Internet de référence, utiles et complets. MadeGood.bikes, par exemple, est un site très utile et extrêmement intuitif, qui propose des tutoriels vidéo gratuits, classés par sujet. Je n’ai même pas eu à indiquer le nom de la pièce, il m’a suffi de passer le curseur sur l’une des pièces du vélo pour la voir apparaître en surbrillance.

Le site BicycleTutor est également très utile. Il offre des tutoriels gratuits avec du texte et des images mais nécessite un abonnement pour accéder aux vidéos.

Et maintenant, il y a Helpouts, un nouveau service de Google qui propose des cours par vidéoconférence, dispensés par des spécialistes. L’une des leçons qui servait de publicité au moment du lancement de Helpouts était justement un cours de mécanique vélo. Peut-être qu’un jour, je pourrais parler à un expert depuis mon canapé.

Finalement, grâce à ces applications et aux didacticiels vidéo, j’ai pu transformer mon vieux 2 roues moche et dangereux en un vélo moderne et élégant. Ah j’oubliais, j’ai aussi eu un autre accident, mais ça, c’est une autre histoire…

A lire aussi…

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité