Publicité

Ma bonne résolution: la poursuite du bonheur grâce à une application pour smartphone

Ma bonne résolution: la poursuite du bonheur grâce à une application pour smartphone

Et si le bonheur se trouvait simplement à portée de main, dans une application téléchargée sur votre smartphone? Laura Ceridono, notre journaliste italienne, nous explique sa recherche du bonheur façon geek.

Nous recherchons le bonheur de toutes les manières possible. Même avec la technologie. Ou en tous cas, je l’ai fait. Voici mon histoire.

La Déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique a fixé comme un droit inaliénable pour l’homme : « La vie, la liberté et la poursuite du bonheur ». On était alors en 1776 et depuis lors, nous n’avons pas cessé d’essayer.

Pour moi, 2013 a été une année cruelle et amère. Triste, aussi. Le genre de tristesse que le destin vous impose quand il décide de jouer avec votre vie, en vous enlevant des gens que vous aimiez et en vous laissant seul pour déchiffre les mystères de ce qui est inévitable. Certains moments difficiles ne dépendent pas de nous, et nous ne pouvons pas les éviter, ce qui les rend d’ailleurs si difficiles. Nous ne pouvons pas les ignorer, retenir notre respiration et attendre.

Mais si nous ne pouvons pas éviter la douleur, peut-être pouvons-nous influencer ce qui dépend de nous, être les arbitres de nos propres sensations. Se sentir bien. Ou au moins essayer.

Dans les moments les plus difficiles de cette sanglante année 2013, un ami m’a dit un jour : « si tu veux te sentir mieux, concentre-toi sur les choses qui te font te sentir bien ». J’ai remarqué à mon grand étonnement que je ne savais pas exactement ce que ces choses étaient. J’ai essayé de faire une liste, mais j’utilisais trop mon bon sens et je sentais que j’oubliais quelque chose de crucial. J’ai décidé de m’obstiner et avec tous les moyens mis à ma disposition, par utiliser celui que je préfère : Internet.

J’ai essayé de télécharger différentes applications sur mon Android pour trouver ce que l’humanité a cherché pendant des années. J’ai été particulièrement frappé par un titre « Secret of Happiness ». Le secret en question a été enfermé dans une application un peu laide et faite à la hâte. L’idée de base, cependant, est bonne, mais pas très originale : penser à quelque chose de positif pour 30 jours, et « forcer » le cerveau à croire que la vie est merveilleuse. Le fonctionnement est simple : chaque matin, vous devez écrire trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant et chaque soir, faire un résumé de votre journée et d’un événement dont vous êtes particulièrement satisfait.

secret of happiness android app

Je l’ai essayé pendant quelques jours, mais il y avait plusieurs obstacles. Tout d’abord, je ne suis pas une personne du matin. Surtout dans les froids matins d’hiver, quand le réveil vient de sonner et qu’il fait encore noir dehors. Lorsque l’on avale son café, le regard sombre, je pense que c’est vraiment difficile de trouver trois choses pour lesquelles être reconnaissant, surtout quand elles doivent être différentes chaque jour. Enfin, le graphisme de l’application et l’idée que notre cerveau est un chien de Pavlov que nous pouvons tromper à coup de « pensées positives » m’ont fait abandonner.

Parmi une autre série d’applications improbables, j’ai trouvé « The happiness diary », une application qui suit les événements heureux les place les uns par rapport aux autres et construit ainsi une « carte du bonheur ». Très mignon, mais un peu compliqué, et l’intégration à Facebook, bien que non obligatoire, entamait quelque peu l’intimité de ma « recherche ».

The happiness diary App

Puis, un soir, je me suis retrouvé à regarder par hasard cette vidéo. Matt Killingsworth doctorant à Harvard, recherche les causes du bonheur. Il est le créateur du site trackyourhappiness.org, où il étudie les facteurs qui contribuent à rendre une personne heureuse. Il s’agit d’un projet scientifique et rejoindre le site est très simple : vous n’avez qu’à décider à quelle fréquence et à quelle heure vous souhaitez que le site vous envoie une enquête rapide. Le programme est optimisé pour iPhone, mais fonctionne très bien sur mon Nexus 4. En particulier parce que ce n’est pas une application réelle, mais une application web que vous pouvez utiliser sur votre mobile. J’ai mis en place une enquête matin et soir. Répondre aux questions ne prend pas plus de cinq minutes.

Deux fois par jour, je me retrouve à me poser des questions telles que « Êtes-vous heureux en ce moment ? », « Avez-vous le sentiment que ce que vous faites contribue à un objectif ? », « Êtes-vous seul ou avec d’autres personnes ? » et plus encore. Les questions varient selon le jour et en fonction de vos réponses. Une première « Comment vous sentez-vous en ce moment ? » sert de référence aux autres.

trackyourhappiness.org

Track your Happiness propose 50 « enquêtes » et présente une grande variabilité. A la fin, vous obtenez un rapport basé sur vos données. Je n’ai pas reçu le document final, mais je me suis rendu compte que je suis généralement plus heureux quand je fais du sport que quand je suis à la maison (et dire que j’y trouvais peu d’intérêt) ou que je suis moins heureux le vendredi que le jeudi (et pourtant !). Mais pour moi, le plus beau jour est le samedi.

J’y ai retrouvé des informations que je connaissais déjà : je me sens mieux avec des gens que seul, loin de chez moi qu’à l’intérieur et je cible mieux mes distractions… Ce genre de choses. Rien de révolutionnaire. Mais une piqûre de rappel est utile. J’observe plus, je me concentre sur les autres, mais aussi sur moi-même, je vis dans le moment présent. Je ne sais pas ce que le rapport final va me dire, mais en attendant je suis heureux de consacrer une partie de mon temps à « étudier » ce qui me fait du bien.

Qui sait, peut-être que le bonheur n’est pas une destination, mais une façon de voyager…

Ce que j’ai compris, c’est que la technologie sert à vous rappeler que vous devez essayer d’être heureux. Elle vous rappelle aussi que parfois, vous le trouvez, vous en profitez puis vous le perdez quelque part, comme un trousseau de clés dans un taxi et dont vous vous apercevez de la perte devant chez vous, sous la pluie, alors que le taxi est déjà loin… Ensuite, vous devez commencer à chercher de nouveau. Probablement pour toujours. Certains bonheurs vont vous travailler pour toujours, d’autres correspondent à un instant de votre vie. Quand vous êtes petit, votre plus grande joie est une promenade dans le parc, la cueillette des marguerites, votre père qui vous prend en photo… Tout ce dont vous avez besoin est là et vous êtes vraiment follement heureux.

Et puis, vous grandissez, et le bonheur se transforme : vous devez le chasser. Les choses changent. Vous changez, votre vie change. Et vous devez utiliser tout ce que pouvez pour continuer à le chercher. Même la technologie.

Ce sera un long voyage, mais il en vaut la peine.

Articles similaires:

Adapté de l’italien. Article original écrit par Laura Ceridono – Softonic.it.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité