Telegram c’est quoi ? L’application qui fait peur à WhatsApp

Telegram c’est quoi ? L’application qui fait peur à WhatsApp

Telegram est une nouvelle application de messagerie sur mobiles, prête à se transformer en un casse-tête pour WhatsApp récemment racheté par Facebook. Mais qu’a-t-elle de si spécial ? Et pourquoi devrions-nous y faire attention alors qu’il existe tant d’alternatives de qualité ? En tout cas, Telegram a l’air de profiter du rachat de WhatsApp par Facebook pour récupérer de nouveaux utilisateurs, plus de 4 millions en 3 jours selon l’éditeur.

Telegram est une nouvelle application de messagerie développée par les fondateurs de VKontakte, le réseau social le plus populaire en Russie. Après un premier coup d’œil, les similitudes avec WhatsApp sont évidentes, mais l’application présente également des différences importantes. Les voici !

Plateforme ouverte

Alors que WhatsApp est une plateforme hermétiquement fermée, Telegram dispose d’une API qui permet aux autres applications de se connecter au réseau, tel que les clients non officiels comme les versions pour Windows, Mac, Linux, Internet… et même Android (oui, il existe deux clients pour Android, l’un officiel et l’autre non).

Telegram for Desktop, même s’il s’agit encore d’une version alpha, fonctionne plutôt bien

Telegram for Desktop, même s’il s’agit encore d’une version alpha, fonctionne plutôt bien

WhatsApp, de son côté, n’est accessible que depuis Internet via des machines virtuelles ou des applications clients installées sur le smartphone, comme Whatsremote. LINE propose plusieurs versions pour WindowsWindows 8 et Mac, mais uniquement via des applications officielles.

Gratuit et sans publicité

Sur la page questions/réponses de Telegram, on peut lire que « Telegram n’est pas un projet commercial et n’a pas l’intention d’afficher des publicités ou de faire des bénéfices ». WhatsApp, pour sa part, continue avec son obscure politique de paiement annuel, moyennant un prix de 0,89 € par an, bien que la plupart des utilisateurs bénéficient de plusieurs reports (pour ma part, j’en suis au troisième). Telegram semble se positionner près de LINE et ses micropaiements, bien qu’au lieu de vendre des stickers – l’application n’en propose pas – on trouve des « options non essentielles ». Le temps nous dira de quelles extensions il s’agit.

Una interface quasiment identique à WhatsApp

Si vous savez utiliser WhatsApp, vous savez utiliser Telegram. L’interface est quasiment identique et seules quelques couleurs sont différentes.

Telegram à droite et WhatsApp à gauche. Frères jumeaux. Telegram à droite et WhatsApp à gauche. Frères jumeaux.

Cela signifie que le passage de WhatsApp à Telegram se fait sans douleur. L’interface n’est pas seulement identique, elle se comporte également de la même manière. Telegram se base sur la même méthodologie que WhatsApp : vous pouvez voir les tchats en cours, consulter vos contacts ou commencer une nouvelle conversation.

Plus sécurisée que la concurrente

Telegram offre un meilleur niveau de sécurité pour vos conversations, peu importe votre niveau de paranoïa. Pour les utilisateurs normaux, elle crypte vos messages entre le client et le serveur. Pour les plus exigeants, elle se ferme immédiatement et offre un cryptage puissant client-client pour l’occasion. La page de Telegram affiche beaucoup d’informations sur le cryptage de l’application

La page de Telegram affiche beaucoup d’informations sur le cryptage de l’application

Cette sécurité supplémentaire est disponible pour les tchats privés, une sorte de « mode incognito » pour les discussions qui requièrent des fonctions particulières, comme le cryptage client-client mentionné ou l’autodestruction des messages. Ces fonctions peuvent être utilisées pour un tchat privé, en cliquant sur le visage de la personne avec laquelle vous discutez, dans la barre supérieure.

Une clé de cryptage au cœur du dispositif Telegram

La clé de cryptage ne sert qu’à vérifier que vous utilisez bien la même que votre ami. Ainsi, l’application assure que « votre discussion est sécurisée à 200 % ». Quant à l’autodestruction des messages, vous pouvez choisir une période allant de deux secondes à une semaine pour que les messages s’effacent automatiquement. Le temps commence à s’écouler à partir du moment où l’autre personne l’a lu.

Les créateurs de Telegram sont si sûrs que leur application est sécurisée qu’ils offrent une récompense de 200 000 dollars à toute personne qui arrivera à craquer le protocole.

Qu’en est-il de la confidentialité ?

Votre confidentialité sur Telegram fonctionne plus ou moins sur WhatsApp. Tout le monde peut voir quand vous étiez connecté pour la dernière fois, à partir du moment où vous êtes dans leur liste de contacts. À l’avenir, une fonction permettant de cacher cette information devrait être proposée, selon les développeurs. Néanmoins, l’une des énigmes les plus frustrantes de WhatsApp ne réapparait pas dans Telegram : les ticks. Dans Telegram, leur sens est bien déterminé : un tick, le message a été envoyé ; deux, le message a été lu. Au revoir l’ambiguïté de WhatsApp.

Tout fonctionne très bien, mais que manque-t-il à Telegram ?

Telegram est une nouvelle application de messagerie très prometteuse, mais si tout est pensé pour que vous souhaitiez l’utiliser, vous devez néanmoins prendre en compte les manques suivants :

  • contrairement à WhatsApp, vous ne pouvez pas envoyer de messages vocaux
  • vous ne pouvez pas appeler ou faire des conférences vidéo comme dans LINE
  • vous ne pouvez profiter des stickers ou émoticônes spéciales : ce sont les même que dans WhatsApp
  • vous ne pouvez pas ajouter de contacts séparément des contacts du téléphone, comme dans LINE
  • les notifications de nouveaux messages sur Android sont également génériques et vous ne pouvez pas répondre directement depuis la fenêtre qui apparaît

Dans tous les cas, son développement étant plus ouvert, nous n’avons pas de doutes que nombreuses améliorations et modifications devraient être apportées. Malgré ces manques, Telegram est une application de messagerie très intéressante qui fera parler d’elle même si son origine russe pourrait bien faire peur à certains utilisateurs

Et vous, l’avez-vous essayé ? À laquelle serez-vous fidèle : WhatsApp ou Telegram ?

A lire aussi:

Article original écrit par  – Softonic.com. Adapté de l’espagnol.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements