Publicité

Article

Android : Google va-t-il résoudre un jour ces 5 problèmes qui nous irritent?

Fabrizio Ferri-Benedetti

Publié

Même les grincheux en conviendraient: Android est un grand système d’exploitation sur mobile. C’est aussi le plus utilisé. Développé par Google, Android est ensuite fourni aux fabricants qui peuvent y apporter leur grain de sel.  Nous parlerons ici de l’Android de base, de cet Android tout neuf que vous allumez pour la première fois avec une émotion mal contenue.

Or, malgré toutes leurs vertus, ces dispositifs, une fois entre les mains des utilisateurs, n’ont pas toujours l’excellent comportement que l’on escomptait en l’acquérant et manifestent ces petits caprices de fonctionnement qui ont le don d’user la patience des androidophiles les plus convaincus.

Android : Google va-t-il résoudre un jour ces 5 problèmes qui nous irritent?

Ces ennuis, quels sont-ils? Pour en avoir le cœur net, j’ai directement posé la question aux utilisateurs: “Quels sont les problèmes d’Android qui vous agacent le plus?”.  La liste est surprenante, mais je n’aborderai ici que le Top 5 des tuiles Android, sans oublier de mentionner, pour chacune d’elles, les solutions que Google pourrait adopter pour que notre expérience d’utilisateur ait vraiment tout d’un long fleuve tranquille.

Impossible de supprimer les applications des fabricants

Tous les fabricants peuvent intégrer leurs propres applications sur Android. Il n’existe pas de méthode facile pour les supprimer. Dans les dernières versions d’Android, vous pouvez les désactiver, ce qui revient à les cacher, mais pour ce faire, vous devez passer par le root du téléphone et obtenir les autorisations nécessaires (comme si vous étiez Administrateur sur Windows).

Il existe des applications qui ne peuvent être supprimées, uniquement désactivées  (et seulement sur Android 4)

Est-ce la faute de Google? Oui et non. Dans la mesure où il s’agit d’un système ouvert, tout peut y être modifié. Mais Google pourrait faciliter l’obtention des autorisations d’administrateur, sans que l’utilisateur ait à modifier le système d’exploitation ou se risquer à perdre sa garantie.

Pas moyen de mettre certaines applications en silence et d’autres non

Si vous mettez le téléphone en mode silencieux, tout s’éteint. Lorsque vous activez le mode vibreur, tout vibre. Vous ne pouvez pas, par exemple, décider de mettre WhatsApp en silence, tout en gardant la sonnerie des appels. Pour contrôler les niveaux de sonnerie, tout dépend des options de chaque application ou fabricant.

Smart Volume Control permet de modifier le volume des appels et des applications séparément

Ce que permettent aujourd’hui des applications comme Light Flow Lite ou Smart Volume Control devrait être possible dans les prochaines versions d’Android pour faciliter le contrôle de cet aspect du téléphone. Sans oublier le mode “Ne pas déranger”, une autre caractéristique qui n’existe pas sur Android pour le moment et qui n’est disponible que via des applications comme Ne pas déranger.

Je ne peux pas contrôler les autorisations de chaque application

Et bien non, sur Android, vous ne pouvez pas contrôler les autorisations de chaque application. Lorsque vous installez une nouvelle appli, Android vous indique les autorisations nécessaires, que vous devez accepter ou refuser en bloc. Vous ne pouvez pas choisir ce que vous souhaitez autoriser ou non. Le processus y gagne en simplicité, certes, mais ne vous donne pas la mainmise sur les paramètres de sécurité.

Avec AppOps, vous pouvez choisir quelles autorisations accepter ou refuser pour chaque application

Google avait introduit sur Android une fonctionnalité appelée AppOps, qui permettait de choisir les autorisations à activer pour une application grâce à des interrupteurs, mais l’a supprimée (peut-être pour éviter les problèmes avec les développeurs qui n’apprécient pas que la publicité soit désactivée). Pour le moment, vous ne pouvez que réactiver AppOps à partir d’applications non officielles.

La mémoire interne est pleine et ne bascule pas bien sur la carte SD

Il existe un très grand nombre de téléphones Android et tout autant d’espaces de stockage. Certains téléphones ont si peu de mémoire interne qu’après avoir installé trois ou quatre applications, on vous notifie déjà que l’espace restant est insuffisant. Vous devez alors utiliser des outils qui transfèrent les applications vers la carte SD.

FolderMount règle les problèmes d’espace interne grâce à la carte SD, mais doit passer par le root…

Android ne permet pas le transfert complet d’une application vers la carte SD et ne propose pas d’option pour les installer par défaut sur la carte SD, ce qui est un problème grave. La cause réside dans la variété d’applications et de téléphones Android: une option de ce genre, valide pour tous, créerait forcément des problèmes. Mais ajouter une option expérimentale ne coûte rien.

Il n’y a pas de synchronisation automatique avec le Bureau

Une des applications les plus prisées sur Android est AirDroid, qui permet d’utiliser le téléphone depuis le navigateur, accéder aux fichiers, etc. Android ne propose rien de ce genre par défaut. Pushbullet est aussi très apprécié, car il facilite l’échange des fichiers, des liens et des notifications entre Android et Windows.

Pushbullet connecte téléphone et PC pour échanger des données

Encore une fois, Google laisse ici les applications et les fabricants faire ce qu’ils veulent. Il n’existe pas, par exemple, de suite de synchronisation officielle, mais des outils comme Kies ou LG PC Suite. Google a pourtant une infrastructure de taille à créer un programme de type Kies, AirDroid ou Pushbullet. Tout ne dépend donc pas des fabricants.

La faute à tout le monde en général… et à personne en particulier

Quand ça va mal avec iPhone ou Lumia, le responsable est tout désigné: Apple ou Microsoft. Mais si vous avez un Android et que la batterie de votre portable se décharge à la vitesse du son ou que le navigateur est lent, les choses ne sont pas aussi limpides. A qui la faute? Difficile à dire: le fabricant, Google, voire le développeur de l’application, qui ne l’aura pas optimisée pour les milliers de mobiles qui existent? Tous sont parties prenantes.

Le monde Android est si fragmenté qu’il est difficile de savoir si les problèmes viennent de Google ou des autres. Si Samsung ajoute des applications inutiles à ses téléphones, par exemple, ce n’est pas de la faute de Google. Mais il est certain que Google pourrait faciliter la suppression de ces applications sur Android.

Si Google n’a pas résolu ces problèmes sur Android, c’est parce que cette solution entraînerait forcément le mécontentement des fabricants et des développeurs. En ce sens, Android rencontre des limites qui ne pourront être dépassées que par le biais d’un compromis entre tous les intervenants. Pas simple, car le système d’exploitation ne peut pas être à la portée de tous et contenter tout le monde à la fois.

Et vous? Quels sont les problèmes qui vous énervent le plus sur Android?

A lire:

Article original de Fabrizio Ferri-Benedetti – Softonic.com. Traduit et adapté de l’espagnol.

Vous aimerez aussi