Publicité

Article

Anti-virus mobile: est-ce vraiment nécessaire?

Alexandre Carlier

Publié

Nos téléphones portables ont changé : connectés à Internet, bourrés de fonctionnalités et remplis d’applications, les grandes compagnies de logiciels anti-virus se sont engouffrées dans la brèche, F-Secure et Kaspersky en tête. Les premières versions pour mobiles font leur apparition en annonçant vous protéger des attaques extérieures. Mais êtes-vous vraiment menacés?

kaspersky_eugene

D’après Eugène Kaspersky, co-fondateur de la célèbre marque russe éponyme, « le but d’un malware est de vous extorquer de l’argent, peu importe la plate-forme que vous utilisez. De nombreuses applications apportent de nouveaux services, donc plus d’argent, et donc forcément plus de pirates. » Nos bon vieux téléphones un terreau idéal.
Dès 2004, le ver Cabir se propageait sur les systèmes Symbian par simple connexion Bluetooth. Il suffisait d’être dans le champ d’action d’un mobile infecté, et le fichier caribe.sis demandait à être installé.

Pas de panique cependant: Cabir n’avait d’autre but à l’époque que de démontrer les failles du système. C’était un « Proof of concept » pour attirer l’attention des médias et des professionnels du secteur.

« Nous avons pris le train en marche sur PC et nous avons eu du retard, reconnaît Mikko Hyppönen, responsable du département recherche chez F-Secure. Sur mobile, nous ne voulions pas refaire les mêmes erreurs et nous les avons devancées en travaillant très tôt avec les opérateurs et les fabriquants. »

Comment agissent ces virus? « La plupart agissent discrètement, reprend Eugène Kaspersky, et se concentrent principalement sur le transfert de vos données personnelles. Nous gardons de plus en plus d’informations confidentielles dans nos smartphones qui, de surcroît, sont connectés à Internet en permanence. Les données visées sont principalement bancaires. » Sergey Nevstruev, directeur Solutions mobiles chez Kaspersky Lab indique avoir identifié certains virus « qui composent des numéros surtaxés vers des services pour adultes à l’insu de l’utilisateur ».


“Certains virus composent des numéros surtaxés vers des services pour adultes à l’insu de l’utilisateur”

Pour le moment, peu de virus s’attaqueraient au système en lui-même comme c’est souvent le cas sur PC. Peu de chance, donc, de récupérer un malware effaçant toute votre liste de contacts.
Kaspersky Lab liste près de 1200 signatures de virus identifiées sur mobile à ce jour, principalement sur Windows Mobile et Symbian.

Méfiance tout de même pour les utilisateurs d’iPhone car les premiers malwares ont été détectés récemment, comme Ikee, qui change votre fond d’écran, ou pire, le ver Duh Worm qui prend le contrôle de l’appareil. Ils ne s’attaquent pour l’instant qu’aux iPhone jailbreakés.

Sans danger pour la technique, le spam arrive également sur Mobile. Sous forme de SMS, il envahit de plus en plus les boîtes de réception. « Nous ne travaillons pas encore sur ce point précis, avoue-t-on chez F-Secure. C’est davantage un problème d’opérateur, d’autant plus que l’envoi de SMS est payant pour l’expéditeur. Ce n’est pas le cas avec l’envoi massif d’emails. »

kaspersky_mobile_spamPourtant, la dernière version de Kaspersky Mobile Security, présentée à l’occasion du World Mobile Congress de Barcelone, intègre aussi des options pour gérer et filtrer le spam. « En Europe, nous ne recevons en moyenne qu’un SMS de ce type par semaine, révèle Sergey Nevstruev. En revanche, nos partenaires en Chine en reçoivent parfois jusqu’à 10 par jour! Il ne faudra pas attendre longtemps pour que cela arrive ici. »

Pour mieux marquer la différence avec le monde PC, les éditeurs d’anti-virus mettent aussi l’accent sur la « Mobilité » et ses particularités.
La protection de données, plus que la protection contre l’infection, est le nouveau Graâl, même si vous n’avez plus votre téléphone. Ainsi, presque tous les anti-virus proposent une protection à distance pour bloquer ou effacer le contenu du portable depuis un autre téléphone. Certains permettent même la localisation de l’appareil… une fonctionnalité déjà proposée – par défaut – par Apple sur l’iPhone.

Même si bien réelles, les attaques sont pour l’instant ciblées et peu nombreuses. Reste une certitude, la volonté des éditeurs d’anti-virus de ne pas passer à côté d’un nouvel eldorado… Quand le CEO de Google, Eric Schmidt, affirme que le futur de Google est dans les téléphones (voir vidéo), et que Tim Cook, le numéro 2 d’Apple explique qu’il faut maintenant considérer Apple comme une entreprise de produits mobiles, on comprend mieux pourquoi les éditeurs d’anti-virus essayent de nous convaincre que nos téléphones aussi sont menacés….

Logiciels associés

Kaspersky Mobile Security Kaspersky Mobile Security : Version mobile d’un des anti-virus les plus connus du marché. Le lien renvoie vers la liste des déclinaisons plate-forme disponibles.
F-Secure Mobile Anti-Virus F-Secure Mobile Anti-Virus: F-Secure est l’adaptation mobile de la suite anti-virus à succès. Le lien renvoie vers la liste des déclinaisons plate-forme disponibles.

Voir aussi

F-secure: Le site dédié à la sécurité mobile de F-Secure (en anglais)

Vous aimerez aussi