Publicité

Article

Call of Duty Advanced Warfare : tout sur le Multi [Preview]

Call of Duty Advanced Warfare : tout sur le Multi [Preview]
Samuel Marc

Samuel Marc

  • Mise à jour:

Tous les fans de Call of Duty vous le diront volontiers: tout l’intérêt de la saga réside dans son mode multijoueur. Pourtant, tout porte à croire que les studios Sledgehammer Games ont énormément investi dans la campagne solo de Call of Duty: Advanced Warfare, le tout nouvel épisode de la série. Le mode un joueur aurait-il eu la priorité sur le sacro-saint multi cette fois-ci?


Heureusement, j’ai eu la chance de tester le mode multijoueur de Call of Duty: Advanced Warfare lors d’une session privée en marge du salon Gamescom 2014. Je vous raconte tout de suite ce que j’en ai pensé.

Des possibilités de personnalisation accrues

Call-of-duty-advanced-warfare

C’est dans le lobby que j’ai fait l’expérience de la première grande nouveauté du multi de Call of Duty: Advanced Warfare. Fini les menus à rallonge d’antan! Il est désormais possible de modifier l’équipement, les atouts (les Perks en V.O) et l’apparence de son personnage entre deux parties en toute simplicité.

Très accessible (les débutants apprécieront), le nouveau système donnera même aux plus impatients la possibilité d’essayer leurs nouvelles armes sur un stand de tir virtuel. Autre bonne nouvelle, les avatars féminins font leur retour dans Call of Duty: Advanced Warfare. Mais cette fois ci, vous pourrez vous distinguer de vos alliés en choisissant les habits de vos avatars de la tête au pieds.

Un nouveau système de création de classe



Dans Call of Duty: Advanced Warfare, le système de sélection des atouts (ou perks en V.O) évolue. On abandonne le Pick 10 introduit dans Call of Duty Black Ops 2 pour le tout nouveau Pick… 13.

Je vous vois déjà froncer les sourcils. Alors, oui… sur le papier, cette évolution n’a rien de bien révolutionnaire! Mais ces trois emplacements supplémentaires permettront à chaque joueur de personnaliser ses Scorestreaks ainsi que les aptitudes spéciales de son exosquelette comme le bouclier rétractable ou le camouflage optique.

Advanced Gameplay

Call of Duty Advanced Warfare

Une fois la partie lancée, j’ai tout de suite retrouvé mes marques. Malgré les exosquelettes des personnages, Call of Duty: Advanced Warfare ne dépaysera pas les habitués de la série.

Les studios Slegdehammer Games ont réussi à intégrer l’équipement futuriste des soldats aux contrôles traditionnels de la série pour ne laisser personne sur le carreau. Contre toute attente, le résultat reste intuitif et accessible tout en apportant d’importantes innovations au gameplay de la saga.

J’ai très vite intégré les dash latéraux, le bouclier temporaire ou les nouvelles possibilités de déplacement vertical autorisées par l’exosquelette de mon personnage: par exemple, une seconde pression sur le bouton de saut active un double saut. Simple comme bonjour et parfaitement redoutable.

Fusils lasers, mitrailleuses lourdes portatives, grenades sensorielles… L’arsenal de Call of Duty: Advanced Warfare tend vers la science-fiction tout en maintenant des armes à feu plus conventionnelles pour les joueurs les plus indécrottables.

Cependant, la maitrise complète de ces nouvelles armes m’a demandé un certain temps d’adaptation une fois la phase de découverte passée.

Ravalement de façade

Call-of-Duty-Advanced-Warfare

Les cartes sur lesquelles j’ai pu jouer faisaient la part belle à la verticalité, une caractéristique que j’ai pu exploiter à mon avantage grâce aux aptitudes surhumaines de mon exosquelette. Mieux, les maps, un poil plus vastes qu’à l’accoutumée, offrent des trajectoires multiples et permettent de varier les angles de tirs grâce à des niveaux à l’architecture complexe.

En prenant de la hauteur avec votre jetpack, vous pourrez atteindre des positions parfaites pour jouer aux snipers ou fondre sur vos ennemis dans un déluge de balles en un clin d’oeil. 

Sans atteindre la frénésie d’un Titanfall, les matchs de Call of Duty: Advanced Warfare sont plus nerveux qu’à l’accoutumée.

Et Call of Duty: Advanced Warfare ne déçoit pas non plus sur le plan purement esthétique. Avec ses délicats détails visuels (comme une mini-tornade de poussière ou d’excellents reflets dans l’eau) et les 60 images par secondes de rigueur, le nouveau titre mérite amplement son étiquette de premier Call of Duty véritablement next gen.

Le multi qui valait trois milliards?

Call of Duty Advanced Warfare

À ma grande surprise, j’ai pris du plaisir à jouer au mode multijoueur de Call of Duty: Advanced Warfare. Les nouvelles armes et atouts futuristes rafraichissent le genre sans le dénaturer pour autant. Les parties sont nerveuses et les nouvelles cartes invitent à tirer partie des nouvelles aptitudes de déplacement des soldats. Mieux, on prend plaisir à découvrir les nouvelles possibilités offertes par les exosquelettes.

En définitive, le cru 2014 de Call of Duty s’est révélé être un divertissement très appréciable. Mais cela sera-t-il suffisant? Après tout, Call of Duty: Advanced Warfare est loin de réinventer la poudre et on est en droit de se demander si les innovations introduites séduiront les fans sur la durée face à de nouveaux titres aussi révolutionnaires que Evolve ou Titanfall.

Quoi qu’il en soit, le nouvel épisode reste suffisamment conventionnel pour ne pas dépayser les fans historiques de la série. Un traditionalisme qui assurera probablement le succès financier du nouvel épisode.

Call of Duty: Advanced Warfare sortira officiellement le 4 novembre 2014 sur PC, PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One. En attendant, je vous invite à en apprendre plus sur la campagne solo du jeu en lisant notre preview.

Suivez-moi sur Twitter: @SamSoftonic

Samuel Marc

Samuel Marc

Nouveautés de Samuel Marc

Directives éditoriales