Publicité

[E3 2014] Civilization: Beyond Earth, le classique de la stratégie part à la conquête de l’Espace

[E3 2014] Civilization: Beyond Earth, le classique de la stratégie part à la conquête de l’Espace

Changement de décor! Civilization: Beyond Earth est un Civilization pur… mais qui nous invite cette fois à conquérir de nouvelles planètes. Imaginez le meilleur de Civilization dans un environnement sans limites, et vous ne serez pas déçu.

Les fans de la série avaient de bonnes raisons de manifester leur impatience. Civilization: Beyond Earth nous entraîne à la conquête de l’espace, autrement dit dans un environnement complètement nouveau pour la série, mais nous propose aussi de nettes améliorations au niveau du mode de jeu, propre à combler les attentes de tous les amateurs de la stratégie au tour par tour. L’un de nos envoyés spéciaux à l’E3 2014, Raúl Pérez a pu tester le jeu. Voici ses premières impressions sur le titre de Firaxis.

Un Civilization pur… et dans l’espace

Le rêve est devenu réalité: la Saga Civilization revient une fois de plus aux origines de son succès, avec un jeu de stratégie complexe et très complet. Si vous connaissez Civilization V, par exemple, vous constaterez que Firaxis, le studio des créateurs du jeu, est bien resté cantonné dans le sillage de ce classique.

Car ce qui est merveilleux dans Civilization: Beyond Earth, c’est que finalement tout repose sur des valeurs connues: la conquête de nouveaux territoires, la construction des villes, la formation d’unités pour conquérir à nouveau, et tout ceci sur la base classique des modules hexagonaux auxquels nous sommes habitués.

Mais on peut être puriste sans respecter l’Histoire du Monde au pied de la lettre. En ce sens, ce Civilization nous propose une grande nouveauté, un univers de science-fiction où les territoires à conquérir sont en fait des planètes à coloniser pour fonder de nouvelles civilisations.

Construction classique en modules hexagonaux

Toute décision a des conséquences

Le niveau de complexité de Civilization: Beyond Earth est tel qu’il sera difficile de jouer deux parties identiques. Et pour cause. L’intelligence artificielle du jeu a fait l’objet de soins particuliers. Du coup les factions vont évoluer de manière totalement différente en fonction des paramètres de chaque colonie et de la destinée que l’on imagine pour elle.

La progression technologique ne sera pas non plus linéaire: selon vos actions, les civilisations avanceront d’une manière ou d’une autre, et donc leur développement historique variera en fonction de vos décisions. Ainsi, l’idée que «toutes les décisions ont des conséquences» (qu’elles soient actives ou passives, comme dans beaucoup de jeux) prend avec Civilization: Beyond Earth tout son sens.

Civilization Beyond Earth

La voie à suivre: Pureté, Suprématie ou Harmonie

Ces décisions seront liées à la philosophie du joueur. Civilization: Beyond Earth propose trois comportements, trois voies possibles, à choisir en fonction de vos actions ou de vos visées: Pureté, Suprématie ou Harmonie. Chacun de ces axes vous permet de faire avancer votre population de façon différente.

La Pureté met l’accent sur les gloires du passé, idéalisant l’Histoire de l’Humanité et se concentrant sur l’adoration des  symboles. Les leaders purs sont vus comme des légendes vivantes, de vraies sources d’inspiration.

Si vous choisissez la voie de la Suprématie en revanche, vous aurez un œil sur l’Avenir. Ainsi, une grande partie de vos ressources servira à réaliser des avancées technologiques, dont vous espérerez qu’elles deviennent les clés de votre succès.

Enfin, l’Harmonie est le chemin que vous choisirez si vous préférez prendre en compte les civilisations qui habitent sur les planètes que vous allez conquérir. Ceux qui choisissent cette voie fonderont des civilisations dont le système de valeurs reposera notamment sur le métissage.

Selon la voie choisie, vous pourrez réaliser des alliances avec certaines civilisations qui respectent vos principes. Vous deviendrez ainsi soit l’allié de toutes les civilisations, soit la terreur de toute la galaxie. A vous de choisir!

Civilization Beyond Earth, forces armées

Aller “au-delà de la Terre”: une bonne manière d’ouvrir le jeu

S’agissant d’un jeu intergalactique, Civilization: Beyond Earth propose de nouveaux modes de jeu, inédits pour la franchise. L’aspect le plus important est la stratégie orbitale.

Il ne suffit plus ici de se préoccuper de ce qui se passe sur terre ou dans les airs: il va falloir maintenant construire des satellites, qui pourront devenir de grandes armes défensives.

Autre amélioration importante par rapport à Civilization V: la diplomatie. Cet aspect frustrait les fans, car la diplomatie, toujours plus arbitraire que réaliste, devenait un vrai casse-tête pour ceux qui préféraient les mots aux armes.

Aux dires de Firaxis, l’aspect diplomatique a fait aussi un grand pas en avant avec Beyond Earth. Pour une bonne raison: on ne se base plus ici sur des faits réels. Du coup, le jeu diplomatique qui se crée entre des leaders extraterrestres, libres de toutes limites ou tabous, est bien plus ouvert.

Civilization Beyond Earth, territoires

Entre tradition et modernité

Civilization: Beyond Earth ne trahit pas les bases des jeux de stratégie au tour par tour et propose même des innovations jamais exploitées dans un CIV.

On attendait beaucoup de ce titre, car le développe repose sur le travail d’un studio très en pointe dans ce domaine, Firaxis, responsable de l’un des meilleurs jeux de stratégie au tour par tour de ces dernières années, XCOM Enemy Unknown.

Il ne reste plus aux fans que de patienter encore jusqu’à l’automne 2014 pour voir (ou non) leurs espoirs se réaliser.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Civilization: Beyond Earth, découvrez nos trois raisons de l’attendre avec impatience.

A lire sur les présentations de l’E3 2014:

Article original de Maria Baeta, écrit en collaboration avec Raúl Pérez – Softonic.com. Traduit et adapté de l’espagnol.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité