Contrôle parental: découvrir les solutions disponibles

Contrôle parental: découvrir les solutions disponibles

Les solutions existantes de contrôle parentalViolence, pornographie, utilisation excessive du réseau: certains contenus sont inappropriés pour les enfants. Internet est un nouveau territoire qu’il convient d’aménager pour les plus jeunes.

Les logiciels de contrôle parental combinent plusieurs outils différents, entre interdiction et pédagogie. Avant d’établir un classement des meilleures solutions de filtrage, voici un rapide aperçu des principales fonctionnalités à l’œuvre.

 

  • La limitation du temps d’utilisation de la machine

Pour limiter les excès, les logiciels de contrôle parental permettent d’instaurer des plages horaires d’utilisation. Généralement très simples à paramétrer, certaines solutions vous offrent le choix de l’action à mener en cas de dépassement des limites fixées (redémarrage de la machine, mise en veille, etc). Pour un contrôle encore plus fin, il est même possible de choisir le temps d’utilisation maximum pour chaque application (messagerie instantanée, jeux vidéo, Internet, etc).

  • Le filtrage des contenus


Afin d’épargner aux parents la tâche ingrate de référencer l’ensemble des sites à éviter, de nombreux logiciels de filtrage des contenus reposent sur des listes pré-établies. Les “listes noires” d’adresses URL répertorient les sites présentant des contenus pornographiques, violents, racistes, etc. Si la page que votre enfant souhaite consulter en fait partie, le logiciel bloque instantanément l’affichage de la page internet.

Avec les “listes blanches”, les parents peuvent aussi ajouter des contenus consultables par leurs enfants. Les adresses URL, une fois ajoutées, deviennent alors consultables sans restriction.
Certains logiciels comme Parental Filter Free proposent plusieurs listes classées par catégorie ou par degré. A vous ensuite de juger du niveau de protection à appliquer.

En complément de ces listes d’adresses URL, le filtrage par mots-clés permet d’améliorer la classification, surtout si le logiciel installé sur votre machine est en anglais. Une fois le mot-clé ajouté, le logiciel scanne la page internet avant son chargement et bloque son affichage si l’un des mots-clés à bannir est détecté. Cela permet de resserrer grandement les mailles du filet.

  • L’envoi de rapports d’activité

De nombreuses solutions de contrôle parental proposent également l’envoi d’un rapport d’activité. Ce résumé de l’utilisation de votre machine permet de savoir quels sites ont été consultés par votre enfant, durant combien de temps, etc. Pour les logiciels les plus performants comme SuperVigil, le rapport ne se limite pas uniquement à l’activité de votre navigateur web mais inclut l’ensemble des activités (jeux vidéo, logiciels de messagerie instantanée, etc).
Cette fonctionnalité a toute sa place dans le cadre d’une démarche pédagogique. Reprendre l’historique des sites consultés avec l’enfant permet de facilement faire un point sur son utilisation de l’ordinateur.

  • Le filtrage par compte

Certains logiciels de filtrage permettent de configurer plusieurs comptes utilisateurs avec des permissions différentes. Si l’un des utilisateurs juge que le blocage d’une page est abusif, il peut alors entrer son mot de passe pour demander le déblocage de l’URL correspondante. Une notification est alors automatiquement envoyée à l’administrateur qui peut ensuite ajouter l’adresse URL à la “liste blanche” des sites autorisés.

  • La console d’administration

Utilisée par de nombreux logiciels, elle permet de créer les différents comptes utilisateurs et de peaufiner les filtres et les paramètres de sécurité. Les meilleurs logiciels de contrôle parental proposent une connexion à distance à la console d’administration via un navigateur web. Un plus si vous ne pouvez pas être aux côtés de votre enfant lorsqu’il surfe sur Internet.

 

Console d'administration de Profil Parental Filter

 

Malheureusement, aucun de ces mécanismes de régulation n’est fiable à 100%. Filtrer l’ensemble des contenus publiés est techniquement très difficile. Le filtrage des contenus ne peut se suffire à lui-même. Pour prévenir les débordements, la meilleure des préventions reste encore le dialogue.

  • Aborder les sujets en amont

Limiter l’accès à Internet n’est pas toujours facile et nombre de parents sont confrontés à l’incompréhension de leurs enfants. Pour éviter ces situations désagréables, n’hésitez pas à expliquer à vos enfants que la Toile possède son lot de dangers et de contenus inappropriés pour les plus jeunes.

  • Ne pas laisser les enfants consulter Internet seul

Toujours dans un souci de compréhension mutuelle, rien de tel que de naviguer aux côtés de vos enfants. Commentez en temps réel les menaces et les pages auxquelles votre enfant ne devrait pas avoir accès.

Toutes ces techniques permettent de délimiter un espace virtuel sécurisé pour vos enfants. Des solutions moins fastidieuses commencent à voir le jour, comme la très bonne extension pour Google Chrome, Kid Mode pour Chrome, malheureusement uniquement disponible en anglais.

Que choisir? Une solution gratuite, la plupart du temps en anglais ou un logiciel payant arguant une grande simplicité d’utilisation et un blocage infaillible? Pas toujours facile de s’y retrouver et pour cause, entre intrusion et pédagogie, le filtrage des contenus est une science inexacte. Dans la deuxième partie de notre dossier, nous plaçons 3 logiciels de contrôle parental polyvalents au banc d’essai.

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques dans les commentaires de ce billet.

  • Lien Copié!
Commentaires en cours de chargement