Dossier MegaUpload : RapidShare, l’autre moyen de partager des fichiers volumineux

Dossier MegaUpload : RapidShare, l’autre moyen de partager des fichiers volumineux

Suite à la fermeture de MegaUpload, de nombreux utilisateurs se retrouvent sur le carreau. Au-delà des frasques de ces propriétaires et du streaming d’oeuvres protégées par le droit d’auteur, MegaUpload proposait une réelle solution de partage de fichiers légaux volumineux dans le nuage.

L’arrêt de MegaUpload laisse de nombreuses questions en suspens. Comment partager la vidéo de vacances filmée avec ses amis sans renoncer à la HD et sans avoir à règler les paramètres de confidentialité ? Peut être est-il plus sain de laisser jouer la concurrence et de ne pas confier toutes ses vidéos à Facebook ou Google ?

Et si RapidShare, un concurrent historique de MegaUpload, constituait la solution légale et gratuite

RapidShare Softonic

Les services proposés par RapidShare

Sur le même modèle que MegaUpload, RapidShare met à disposition de ses utilisateurs de l’espace disque disponible 24h / 24, 7 jours / 7 dans le cloud. 2 offres sont proposées :

 

Tableau des offres RapidShare Softonic

 

  • L’inscription gratuite pour stocker une quantité illimitée de fichiers gratuitement et ce, quelque soit leur taille. Une offre encore plus intéressante que celle de MegaUpload en son temps.

    2 limitations sont tout de même à prendre en considération : les données stockées sont détruites si elles n’ont pas été téléchargées depuis 30 jours. Pour télécharger un fichier, l’utilisateur non payant doit attendre quelques dizaines de secondes, une pratique auxquels les utilisateurs de MegaUpload étaient de toute façon familiers.

  • L’offre payante vous garantit une durée de disponibilité illimitée – suite à la fermeture de MegaUpload, cette clause est bien entendue à prendre avec des pincettes – ainsi que la possibilité de télécharger plusieurs fichiers RapidShare à la fois.

    Comptez 990 “Rapids” soit 9,90€ pour un abonnement de 30 jours et 9990 “Rapids”, 99,90€ pour un abonnement de 2 ans. Comme pour MegaUpload, les frais d’inscription sont bien entendu dégressifs.

  • En clair, si le fait de patienter quelques secondes ne vous pose pas de problème et que vos besoins en stockage ne sont finalement pas si importants, la formule gratuite de RapidShare a tout pour vous satisfaire.

    La procédure d’inscription

    S’inscrire à RapidShare est un vrai jeu d’enfant. Il vous suffit de communiquer le nom d’utilisateur que vous désirez utiliser, votre adresse email ainsi que le mot de passe du compte. Pour plus de sécurité, RapidShare vous envoie un email de vérification pour vous permettre de confirmer votre inscription.

     

    Inscription au service RapidShare Softonic

     

    Les outils d’administration de RapidShare

    Le service de partage de fichiers en ligne RapidShare reprend à peu de chose près les mêmes termes que MegaUpload. Ainsi, le téléversement est l’action permettant de copier sur les serveurs de l’entreprise vos fichiers personnels. Comme nous l’avons déjà mentionné, aucune limite de taille n’est imposée pour les fichiers. La procédure d’upload des fichiers s’en trouve considérablement simplifiée.

    Une fois que vous avez cliqué sur “Téléverser”, en haut à droite de l’écran principal, une fenêtre apparait au premier plan. Vous pouvez téléverser jusqu’à 10 fichiers simultanément, quelque soit leur taille. Il est également possible d’uploader des fichiers accessibles depuis d’autres serveurs ou encore, de copier des liens RapidShare pour copier les données sur votre compte.

     

    Téléverser des fichiers RapidShare Softonic

     

    Lors de nos différents tests, la vitesse des téléchargements s’est trouvée limitée à 470Kb/s – plus de 30 minutes pour 1 Go de données – une performance nettement inférieure à ce que propose Google+ par exemple.

    Avec RapidShare, il est très facile de créer des dossiers et des sous-dossiers qui peuvent être partagés avec les autres utilisateurs du service.

    Les outils de partage de RapidShare

    A la différence de MegaUpload, RapidShare ne propose aucun système de streaming ouvert au public. Seule une petite fenêtre vous permet de visualiser un aperçu de vos photos, musiques ou vidéos présents dans le cloud de RapidShare. Notez également que ce lecteur intégré ne supporte pas tous les formats de fichiers.

    Pour partager avec vos contacts les données hébergées par les serveurs de RapidShare, cliquez sur “Distribuer”. Une fenêtre vous permet de choisir le canal de diffusion : email, Facebook, Twitter ou images au format HTML-/BBCode.

     

    Partage des données avec RapidShare Softonic

     

    Autre fonctionnalité intéressante : vous pouvez exporter sous forme de fichier texte à copier-coller dans un éditeur l’ensemble des informations relatives à vos fichiers : ID, nom du fichier, nombre de téléchargements, durée du téléversement, etc. Un outil pratique pour ceux qui utilisent le service de manière intensive.

     

    Link Exporter RapidShare Softonic

     

    Conclusion

    Les Plus

    • Une solution légale et gratuite pour stocker n’importe quel fichier légal dans le nuage
    • Téléversement simultané de plusieurs fichiers
    • Des outils d’administration simples à prendre à main
    • Aucun paramètre de confidentialité à régler, il suffit d’envoyer le lien à vos amis
    • Permet de ne pas mettre tous ses oeufs numériques dans le même panier (Facebook, Google et consorts)

    Les Moins

    • Une vitesse de téléversement et de téléchargement plus lente que celle de Google+ ou Facebook
    • Incertitude quant à la pérennité du service

     

    RapidShare offre les outils adéquats pour partager des fichiers numériques de grande taille dans le nuage. Le fait que le compte gratuit vous propose un espace disque illimité facilite considérablement les opérations d’administration et limite les mauvaises surprises. Le seul bémol : la vitesse de téléversement et de téléchargement semble être volontairement limitée à 500Kb/s. C’est peu comparé à Facebook ou Google+.

    Pour ce qui est de la légalité du service, là où MegaUpload commettait de nombreuses infractions quant à la diffusion d’oeuvres soumises au droit d’auteur, RapidShare semble prendre de nombreuses précautions pour ne pas proposer de fichiers “illégaux”. Un utilisateur mal intentionné aurait presque plus de facilité à partager avec tous une vidéo soumise aux droits d’auteurs sur YouTube que sur RapidShare car ce dernier n’offre aucune fonction de recherche sur son site.

  • Lien Copié!
Commentaires en cours de chargement