Publicité

[E3 2014] Assassin’s Creed Unity: Ubisoft nous fait sa Révolution

[E3 2014] Assassin’s Creed Unity: Ubisoft nous fait sa Révolution

On l’attendait et le voilà fidèle, comme chaque année, au rendez-vous. Assassin’s Creed est de retour. Pour autant, le jeu arrivera-t-il à innover et à regagner le cœur des fans? D’après ce que nous avons vu à l’E3, le pari a toutes les chances d’être tenu.

Lors de la conférence, Ubisoft a présenté les principales nouveautés de cette édition, telles que le mode solo et, comme promis, le multiplayer coopératif à quatre joueurs.

Ces nouveautés, Assassin’s Creed Unity a su parfaitement les introduire sans qu’elles n’altèrent un gameplay auquel nous sommes habitués. Elles se fondent dans le jeu et redonnent un élan salutaire à une série qui semblait avoir perdu un peu de son souffle avec AC Black Flag. Visiblement, Assassin’s Creed n’est pas prêt de dire son dernier mot.

Paris sous la Terreur: l’environnement idéal pour un assassin

Assassin’s Creed revient donc et le fait dans un cadre taillé sur mesure, très attendu par les fans, celui de la Révolution française et de la Terreur. Unity donne à voir toute la puissance de la next-gen, avec des détails graphiques impressionnants, des séquences cinématiques et des environnements spectaculaires, peuplés de PNJ qui interagissent les uns avec les autres comme de vrais figurants.

Le décor d'AC Unity: Paris sous la Révolution

Dans la mission qui nous a été présentée, avant de fondre sur l’objectif, nous étions spectateurs d’une exécution par la guillotine depuis le toit d’un bâtiment, au milieu d’une place bondée. Après le saut d’Arno sur sa victime, la séquence de l’assassinat semblait parfaitement reproduire la brutalité de l’époque.

En plus d’assister à la vie quotidienne des Parisiens sous la Révolution, Assassin’s Creed Unity explore pour la première fois les coulisses de la cité. Une des quatre maisons de Paris est vue de l’intérieur. En plus de servir de décor à des missions secondaires, s’y cachent des personnages et des trésors enfouis.

Contrairement aux précédents opus, dans lequel nous devions attendre le chargement de la scène suivante à chaque fois que nous entrions dans un espace clos, dans Assassin’s Creed Unity l’entrée dans un bâtiment se fait de manière plus fluide. Outre les maisons, nous pouvons explorer les catacombes et le fameux réseau d’égouts de la ville.

L’assassin retrouve toute son agilité et nous, le plaisir des combats

Les premiers épisodes de la série nous avaient impressionnés: on se souvient de l’agilité d’Altair et d’Ezio lorsqu’ils sautaient d’un toit à l’autre et escaladaient les murs des bâtiments. Sur ce plan, le dernier titre nous avait laissé sur notre faim.

Assassin’s Creed Unity introduit de nouveaux mouvements, notamment en ce qui concerne les descentes le long des murs, grâce au système Control Discent. Maintenant, Arno peut glisser sur les murs des maisons, en s’accrochant aux prises et sans suivre un chemin prédéterminé.

L'agilité retrouvée d'Arno

De même, les scènes de combat d’Assassin’s Creed Unity ont été revues par rapport à celles des chapitres précédents, même si, à première vue, elles semblent similaires. La principale innovation concerne les contre-attaques, qui ne seront pas aussi mortifères qu’auparavant.

Infliger la mort n’est plus un processus immédiat, et la lutte sera basée davantage sur la capacité du joueur à appuyer sur le bon bouton au bon moment. Dans la démo que nous avons vue, le combat ne nous a pas semblé très différent des précédents. Par contre, il a gagné en fluidité, en qualité sur le plan des animations. Mais nous en saurons plus lorsque nous testerons nous-mêmes une démo jouable.

Dans la mission en solo que nous avons vue à l’E3, nous avons noté que le mode furtif faisait son retour dans le jeu. Il permet de passer inaperçu et de se cacher plus facilement derrière les objets. Du coup, on a vraiment l’impression d’être dans la peau d’un meurtrier, tapi dans l’ombre.

Les combats dans AC Unity

Pour le plus grand plaisir des fans d’AC, une sorte de plan a également été intégré, sur lequel on peut très vite localiser les objectifs, sans avoir à faire de pause pour ouvrir une carte. Lorsque vous êtes en hauteur (par exemple sur le toit d’un bâtiment) et que vous utilisez le Low Profile, ces points apparaissent automatiquement à l’écran.

Pour ne rien gâcher, Assassin’s Creed Unity ajoute aussi une composante RPG dans le jeu, grâce à laquelle nous pouvons renforcer les capacités d’Arno, en avançant dans la partie. Dans la démo que nous avons vue, par exemple, la vision d’aigle n’a duré qu’une seconde ou deux, mais ce don spécial augmentera au fur et à mesure du jeu.

Multijoueur coopératif: le véritable joyau de Assassin’s Creed Unity

Mais la nouveauté la plus attendue de la série Assassin’s Creed reste sans nul doute le mode multijoueur coopératif en ligne, qui devrait concerner toute la campagne. Dans Unity, on peut inviter ses amis à intervenir dans les missions en cours, avec un maximum de 4 joueurs à la fois.

Mode multijoueur co-op en ligne

Dans la démo présentée, nous avons vu l’assaut du peuple sur le palais du marquis, l’objectif de la mission des assassins. Sur les quatre écrans, chaque caractère se déplace indépendamment. Mais des outils, tels que le compte à rebours (count down), sont là pour coordonner les actions des uns et des autres, de manière à synchroniser le mouvement d’ensemble.

Révolution française ou Révolution du genre?

D’après ce que nous avons vu à l’E3, il s’avère qu’Ubisoft a su réaliser un véritable tour de force: introduire suffisamment de nouveautés dans le jeu pour donner une continuité à une série qui semblait au point mort, mais sans altérer l’esprit d’Assassin’s Creed. Mission visiblement accomplie.

Les fans de la série pourront donc profiter d’un titre qui les place au cœur du jeu. La question est de savoir si Unity sera en mesure de reconquérir les déçus. La puissance de la next-gen et du mode coopératif, associée à l’agilité retrouvée du héros semblent en tout cas suffisamment convaincantes pour pousser les indécis aux manettes. Quoi qu’il en soit, il faudra attendre la GamesCom pour tester le jeu et donner un verdict en vraie connaissance de cause.

Si vous êtes un passionné de la saga, vous pouvez visionner les premières vidéos d’Assassin’s Creed Unity.
A lire:

Article original de Daniel Barranger – Softonic.com. Traduit et adapté de l’italien.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité