Publicité

[E3 2014] Batman Arkham Knight: le jeu le plus prometteur de l’E3

[E3 2014] Batman Arkham Knight: le jeu le plus prometteur de l’E3

Batman Arkham Knight oscille entre raffinement esthétique pur et action spectaculaire. Le chevalier noir fait son retour dans le jeu le plus prometteur de l’E3, et il le fait sous les traits d’un véritable superhéros.

Batman Arkham Knight est un titre grandiose, exagéré, mais aussi extrêmement fluide lors des changements de scènes entre les cinématiques et le jeu. Les cadrages semblent conçus pour que les transitions passent inaperçues, et la qualité de l’image du jeu ne se ressent pas des coupures entre chaque scène.

Le gameplay n’est pas en reste: des combats dynamiques et ludiques, une infinité d’objets à disposition, une Batmobile sans laquelle le chevalier noir ne serait pas ce qu’il est et ne pourrait pas non plus voler pour la énième fois au secours de Gotham City. Tout un luxe de détails qui promettent une expérience riche en émotions.

Un superhéros dans toute son obscure splendeur

Dans la démo présentée à l’E3, à la suite de laquelle nous avons eu l’occasion de jouer, Rocksteady a décidé de dévoiler le deuxième niveau de Batman Arkham Knight, où apparaît pour la première fois Scarescrow (l’épouvantail). Le mal s’est abattu sur l’usine Ace Chemicals, où des otages sont retenus et menacés par l’explosion d’une bombe.

Batman arrive devant l’usine, escalade facilement la façade de la bâtisse et examine la structure intérieure du bâtiment grâce à son boomerang Batscanner qui lui permet de localiser les otages.

Batman survolant Gotham City

Sitôt les otages localisés, on se glisse à la suite de Batman dans d’étroits conduits de ventilation: parfait pour avancer sans se faire repérer. Première grosse surprise: le nouveau mouvement Fear Take Down, qui vous permet d’envoyer votre adversaire au tapis dès l’entrée en scène en appuyant rapidement sur le bouton droit, tout en faisant tourner le cadre.

Les combats dans Batman Arkham Knight présentent d’ailleurs un bon équilibre entre attaque, défense et contre-attaque. Lorsque nous nous sommes battus, nous avons effectué différents combos et fini avec un mouvement spectaculaire: nos ennemis ont terminé grillés, la tête coincée dans un disjoncteur électrique, ou carrément écrasés sous le lustre du plafond.

La Batmobile, encore et toujours: un renfort inestimable

Si KITT et Michael Knight sont les meilleurs amis, Batman et sa Batmobile ne pourraient pas vivre l’un sans l’autre dans Arkham Knight. On a déjà fait couler tant d’encre sur la voiture de l’homme chauve-souris, qu’on se contentera ici de confirmer que la Batmobile sera bel et bien au centre du jeu.

La Batmobile est à la fois un bolide et une voiture blindée et, comme un robot, elle peut déplacer de façon autonome. En l’occurrence, nous nous en sommes servis pour abattre des murs grâce au câble Fire Power, très efficace, puisque nous avons désintégrés des pans entiers, mais aussi à bondir sur les ennemis ou à réduire des objets en cendres à l’aide du Battle Mode.

Batman et sa Batmobile

Mais le rôle de la Batmobile ne se limite pas à la force brute, loin s’en faut. La voiture de Batman sert aussi à résoudre les puzzles et à avancer dans la partie. Le véhicule peut être utilisé à distance. Ce qui est très pratique: c’est ainsi que la Batmobile a brisé des tuyaux pour bloquer le passage à nos ennemis ou réparé des ascenseurs en panne pour que nous puissions nous rendre dans d’autres secteurs de l’usine.

L’avènement de la nouvelle génération

Dans la démo que nous avons testée, nous avons terminé le deuxième niveau du jeu en 45 minutes environ, explications et quelques morts accidentelles comprises. Les concepteurs de jeux qui nous ont accompagnés ont déclaré que l’aire de jeu de Batman Arkham Knight était cinq fois plus grande que celle d’Arkham City et que le jeu dure plus longtemps que le chapitre précédent.

Ils ont également ajouté que, bien sûr, il s’agit là d’une version pré-alpha et qu’une grande partie des efforts a été consacrée à la finition des graphismes, afin d‘exploiter au mieux toute la puissance des plateformes next-gen, y compris celle des PC nouvelle génération sur lesquels nous avons testé le titre.

Batman

Version préliminaire ou non, Batman Arkham Knight nous a semblé impressionnant d’un point de vue graphique. Certains détails, tels que la pluie incessante ou la minutie des scènes cinématiques, donnent au jeu toute sa dimension mythique.

Nous n’en attendions pas moins, c’est vrai, mais un tel niveau nous a abasourdis. Côté attente, nous voilà comblés et, après avoir goûté à ce Batman, loin d’être assouvie, notre envie de jouer a redoublé. Hélas, il nous faudra attendre encore un peu avant sa date de sortie prévue le 14 octobre. Patience!


A lire:

Article original écrit par Daniel Barranger – Softonic.com. Traduit et adapté de l’italien.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité