Publicité

Opera, Firefox, Dolphin, Skyfire: quel navigateur choisir pour Android

Opera, Firefox, Dolphin, Skyfire: quel navigateur choisir pour Android


Naviguer sur internet sur son téléphone mobile est devenu très courant avec l’apparition de smartphones performants sur le marché. Il n’est pas étonnant de voir se multiplier les navigateurs pour offrir toujours plus de confort à l’utilisateur. Mais voilà: lequel choisir?

 

OnSoftware a sélectionné 4 navigateurs internet populaires sur Android: Firefox, Opera Mobile, Dolphin Browser HD et Skyfire. Voici un petit comparatif qui devrait vous aider à choisir le navigateur le plus adapté à vos besoins.

 

Firefox, le savoir-faire au service de l’internet mobile

 

1. Ergonomie et prise en main

 

Difficile de se sentir perdu sur Firefox. La barre d’adresse en haut de page suit le déroulement de la lecture. Un tap dessus suffit à écrire une nouvelle adresse, mais aussi accéder à l’historique et aux marque-pages.

 

A gauche de l’adresse, le logo du site visité permet à l’utilisateur d’accéder à plusieurs options pour rechercher des mots particuliers dans la page, enregistrer la page au format PDF ou partager la page via les réseaux sociaux classiques. A droite de l’adresse, un bouton rafraîchit la page.

 

Glisser l’écran de gauche à droite fait apparaître les différents onglets ouverts. Une option d’affichage très confortable. Glisser l’écran de droite à gauche ouvre la voie vers les boutons de pages précédentes et pages suivantes, ainsi qu’à l’étoile permettant de garder en marque-page.

 

2. Configuration et possibilités

 

Firefox n’est pas avare en fonctionnalités. Il permet notamment de paramétrer la page d’accueil, zoomer dans le texte pour une lecture plus confortable, afficher les images d’une page ou non pour une plus grande rapidité d’exécution.

 

Fonctionnalité ingénieuse, Firefox permet de synchroniser ses paramétrages Windows avec ses paramétrages Android grâce à l’option Firefox Sync, à paramétrer au préalable sur la version Desktop de Firefox. Très pratique pour poursuivre son expérience utilisateur sur mobile.

 

Firefox peut être enrichi grâce par des modules (ou plug-ins), à télécharger dans un catalogue plutôt bien fourni. Chaque page internet visitée peut être convertie au format PDF ou partagée via les réseaux sociaux les plus courants.

 

3. Gestion de la vie privée, confidentialité

 

Les options de Firefox sont sans doutes les moins poussées des 4 navigateurs au banc d’essai dans ce billet. Vous n’avez accès qu’à peu de possibilités.

 

Trois boutons permettent d’accepter ou non les cookies récoltés au gré de vos pérégrinations sur le net, enregistrer les mots de passe ou non et d’accepter ou non la géolocalisation du téléphone. Un autre bouton permet ensuite de tout effacer. Rien à propos du cache et pas de possibilités d’automatisation comme sur Skyfire.

 

Opera, le maestro de l’internet mobile

 

1. Ergonomie et prise en main

 

Opera Mobile conserve le Speed Dial qui a fait sa force sur Windows, à savoir différentes pages populaires ou visitées récemment offertes à l’utilisateur au démarrage. Un concept qui s’adapte fort bien au mobile.

 

Niveau navigation, Opera fait du classique avec une barre d’adresse qui suit le défilement de la page. Aucune option sur les côtés de la page, tout est disponible en bas avec les boutons pages précédentes et pages suivantes directement accessibles à côté du bouton refresh et des onglets ouverts. Toutes les options sont disponibles sous le même bouton au logo d’Opera. Même si tout est clairement visible (favoris, historique, téléchargements, etc.), tout est au même endroit et cela donne une impression d’engorgement. L’impression générale reste assez bonne toutefois.

 

2. Configuration et possibilités

 

Opera Mobile ne possède aucune option de paramétrage à l’écran par défaut. Pour les trouver, il faut appuyer sur le bouton Menu du téléphone. En plus du partage de pages sur les principaux réseaux sociaux, Opera permet de zoomer dans la page pour faciliter la lecture (jusqu’à 300%).

 

Opera met l’accent sur la rapidité de navigation. Il offre certes la possibilité de charger les images de la page ou non, mais il possède en plus une option nommée Opera Turbo qui compresse les pages vues parfois jusqu’à 70% pour faciliter leur affichage à l’écran.

 

Autre option très agréable, surtout pour ceux qui veulent ne pas perdre de temps, Opera offre dans sa page d’aide la liste des raccourcis clavier les plus utiles pour accéder aux options de base du navigateur. Ces raccourcis, qui se composent au maximum de 2 caractères permettent entre autres d’ouvrir un nouvel onglet, afficher les marque-pages, afficher des pages paramétrées par vos soins dans le Speed Dial ou recharger une page.

 

3. Gestion de la vie privée, confidentialité

 

Opera Mobile conserve une page à part pour les paramètres liés à la vie privée. C’est ici que vous pouvez cocher les options permettant de se souvenir ou non des mots de passe et des cookies.

 

En-dessous de ces deux options, l’utilisateur doit effacer individuellement les éléments que sont l’historique de navigation, les mots de passe conservées, les cookies, le cache et les positions géographiques qu’affectionnent certains sites.

 

Dolphin, plongée dans les fonctionnalités avancées

 

1. Ergonomie et prise en main

 

Dolphin Browser HD présente une interface rassurante pour ceux qui ne veulent pas perdre les repères qu’ils ont sur Windows. Les onglets se présentent comme ceux d’un navigateur de bureau, avec des petites encoches en haut de page. Toutefois, cela signifie qu’il faut remonter à chaque fois en haut pour passer à une autre page ouverte. A l’ouverture d’un nouvel onglet, Dolphin affiche un Speed Dial, moins joli que celui d’Opera mais appréciable.

 

Sur Dolphin Browser HD, on retrouve une navigation vers les côtés de la page avec à gauche un accès aux favoris, à l’historique, aux plug-ins et aux paramètres, et à droite affichant les options de plein écran, un lien vers une page pour ajouter des add-ons, et un affichage des onglets ouverts sous forme d’aperçus de page. Joli. Pour rafraîchir la page, c’est dans le menu que ça se passe. Pas de bouton page précédente, ce qui est très pénible.

 

2. Configuration et possibilités

 

Dolphin Browser HD est assez surprenant par la palette d’options qu’il propose. En mode lecture, il possède un mode plein écran et la possibilité de zoomer sur la page. De même, pour les lectures longues, vous pouvez demander à Dolphin de ne pas mettre l’écran en veille. Finies les pop-ups aussi, grâce à un bloqueur adapté.

 

La grande singularité de Dolphine Browser HD réside dans ses capacités de raccourcis. Ici, point de combinaisons de clavier à retenir. Il s’agit simplement de reproduire à l’écran des motifs avec le doigt pour ordonner une action. A la fois pratique, ingénieux et paramétrable à souhait! Un régal…

 

Dolphin Browser HD permet de sauvegarder l’ensemble de ses marque-pages et ainsi les restaurer plus tard sans aucune difficultés. Tout comme Firefox, le navigateur accepte les plug-ins, mais le catalogue n’est pas aussi riche que chez le panda roux. En revanche, il accepte les thèmes pour changer de look parfois.

 

3. Gestion de la vie privée, confidentialité

 

Dolphin Browser HD possède des paramètres de confidentialités poussés mais il faut bien creuser dans le menu des options pour les trouver. Il permet de naviguer sur internet sans jamais garder d’historique, ce qui est très pratique.

 

En terme de sécurité, il est possible de choisir ce que vous gardez ou non, qu’il s’agisse des cookies, des données remplies dans les formulaires, des mots de passe ou du cache. Un bouton permet d’effacer toutes les traces liés à la confidentialité des données d’un seul coup pour un gain de temps évident. Concernant la géolocalisation, c’est vous qui décidez de l’accepter ou non.

 

Skyfire, un outsider dans la cours des grands

 

1. Ergonomie et prise en main

 

Dès la première impression, Skyfire apparaît comme très chargé, avec toutes les options disponibles tout de suite, sans avoir à naviguer dans l’application. Sous la barre d’adresse qui suit le défilement de la page, sont accessibles un bouton page précédente, un retour à la page d’accueil, deux liens vers les marque-pages et les différents onglets ouverts, ainsi qu’un accès à une recherche sur Google facilité.

 

En bas de page, Skyfire, affiche des liens vers les comptes Facebook et Twitter de l’utilisateur, pour une interaction immédiate avec les principaux réseaux sociaux et d’autres options de partage. Cette barre disparait en navigant dans la page et peut être affichée de nouveau grâce au bouton de Menu.

 

2. Configuration et possibilités

 

Skyfire ne possède pas de menu à proprement parlé puisque cette touche du téléphone permet d’afficher dans une Skybar, uniquement les options de partage sur des réseaux sociaux ou d’accéder à des news. Pour accéder aux options, il faut passer par la flèche sous la barre d’adresse. Les possibilités sont ensuite nombreuses.

 

Skyfire protège les enfants et peut exclure les résultats de recherche à destination d’un public adulte. Comme Dolphin, il peut empêcher l’écran du téléphone de se mettre en veille pour les longues lectures. Le texte peut être zoomé pour une lecture moins fatigante, les pop-ups bloquées et les images non chargées pour optimiser la vitesse d’exécution.

 

Skyfire permet de modifier la page d’accueil et d’accepter les plug-ins, même si aucun catalogue n’est prévu.

 

3. Gestion de la vie privée, confidentialité

 

Skyfire se veut le plus complet possible en matière de sécurité et de respect des données privées. Vous avez la main sur à peu près tout. Vider le cache est possible et peut être automatisé à chaque fois que vous quittez l’application. Les données laissées dans des formulaires à travers le web peuvent elles aussi être gardées ou effacées d’un simple tap, tout comme les mots de passes, tellement sensibles.

 

Skyfire permet également d’effacer son historique de navigation, les cookies (qu’il est possible d’accepter ou non) et d’empêcher la géolocalisation des sites internet visités via le téléphone.

 

Conclusion

 

Comme pour chaque comparatif, il est difficile de sortir un grand vainqueur car chaque navigateur répond aux habitudes et aux affinités particulières de l’utilisateur qui le choisit. Pourtant à la lumière des données exposées, et d’un point de vue purement pratique, nous avons été particulièrement séduit pas Dolphin Browser HD, à la fois fonctionnel et rapide. Deux vues sur les onglets ouverts (mosaïque et Speed Dial), des raccourcis en forme de dessin, une interface configurable et l’ajout possible de plug-ins en font un navigateur intuitif et agréable.

 

Mention spéciale également pour Opera Mobile et sa vitesse de connexion qui peut être accélérée.

 

Quel est votre navigateur préféré pour Android? Que pensez-vous de ce comparatif? Les commentaires de ce billet sont là pour vous. Votre avis nous intéresse.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité