Publicité

Article

Interview: Ave! Comics, des BD à toucher du doigt

Matthieu Gagnot

Publié

Le 37ème Festival international de la bande dessinée d’Angoulême vient de fermer ses portes mais les fans de BD ont les yeux tournés vers Cupertino. Apple vient d’annoncer sa tablette tactile iPad et c’est toute une manière de “consommer” des bandes dessinées qui pourrait être révolutionnée. C’est en tout cas ce qu’espère Ave! Comics, qui commercialise depuis 2009 des BD au format numérique à lire sur mobile, iPod ou sur ordinateur. Entretien avec Allison Reber, chargée de communication pour Ave! Comics et libraire d’un genre nouveau.

ave_blondes

Onsoftware: quel type de BD propose Ave! Comics?
Allison Reber: Des bandes dessinées numériques à lire sur Internet ou sur Smartphone. Les BD peuvent être lues via une application conçue spécialement pour cela, avec une caméra virtuelle qui parcourt la page, permettant une lecture fluide et agréable. Les BD sont conservée dans une bibliothèque virtuelle à laquelle on accède en se connectant à son compte, que ce soit depuis un Smartphone ou sur Internet, devant son ordinateur.

Quelles formules proposez-vous pour acquérir ces BD?
Une fois la BD achetée, elle est disponible partout, quel que soit le support via lequel on se connecte. On a essayé d’imiter ce qui se fait avec la musique en ligne, avec l’accès depuis plusieurs supports pour une somme modique. Les prix des BD varient, des albums gratuits ou des BD à 4,99 euros, par exemple.

“Une fois la BD achetée, elle est disponible partout”

Quel est l’état du marché de la BD numérique aujourd’hui?
C’est un marché qui démarre mais avec une belle progression. Nous avons obtenu de gros succès avec Les Blondes, par exemple. Pour vous donner un chiffre, l’application du festival de la BD d’Angoulême de l’année 2009 a été téléchargée 150 000 fois. Donc il y a déjà un public pour la BD numérique.

Sur quels supports lit-on le plus de BD numériques actuellement?
Surtout sur Internet et sur iPhone, mais nous travaillons aussi avec les BlackBerry, Android un bon nombre de plateformes supportant Java. On ne privilégie aucun support en particulier.

Comment anticipez-vous l’arrivée des nouveaux supports tactiles?
Nous sommes prêts à occuper le terrain sur tous les supports nouveaux, que ce soit les eBooks, les tablettes numériques, les consoles portables ou la TV numérique.

Justement, le festival d’Angoulême a démarré au moment précis où Apple annonçait sa tablette iPad. Les nouveaux supports de lecture de bandes dessinées, un thème important lors de ce festival d’Angoulême?
Les nouveaux supports, iPhone et tablettes, offrent un rendu qui rend hommage à l’oeuvre. Ils ont amené le public vers la BD numérique. La tablette d’Apple va certainement pousser dans ce sens. Notre interface de lecture est adaptable aux différentes interfaces, donc on sera présent sur les nouveaux supports à venir.

“Les nouveaux supports, iPhone et tablettes, offrent un rendu qui rend hommage à l’oeuvre.”

Une BD de Lucky Luke sur iPhone

Y a t-il beaucoup de maisons d’édition de BD qui se bougent dans ce sens?
Les éditeurs se mobilisent à travers nous, puisque nous travaillons avec 25 éditeurs de BD, comme les Editions Soleil, les Humanoïdes Associés ou Marsu Productions, avec qui nous lançons Gaston Lagaffe pour le festival d’Angoulême 2010. Les éditeurs traditionnels s’intéressent au sujet. Avec nous, ils ont une équipe de développeurs à la pointe de la technique. On était parmi les premiers développeurs d’applications iPhone. On espère bien conserver cette avance technologique.

“Nous commençons à proposer du contenu spécialement créé pour les nouveaux supports tactiles”

Jusqu’à maintenant, le marché de la BD numérique réutilisait du contenu existant. Nous, nous commençons à proposer du contenu spécialement créé pour les nouveaux supports tactiles. A Angoulême, on sort par exemple les carnets de dessin de Nicolas Keramidas, qui sont sonorisés. L’application iPhone permet une lecture ludique et agréable, qui associe à chaque dessin une ambiance sonore. On sort aussi la biographie musicale de Michael Jackson en BD. Au cours de la lecture, des chansons de Michael Jackson sont reproduites, selon les chapitres. On verra de plus en plus ce type de contenu enrichi par rapport aux BD classiques.

Les nouveaux supports tactiles peuvent-ils amener un public nouveau vers la BD?
Oui, c’est notre but: aller chercher les internautes, les geeks, des gens qui ne prennent pas forcément le temps d’aller en librairie acheter des albums. Ces nouveaux supports comme l’iPad permettent à la BD de toucher un nouveau public. Plus généralement, la manière de consommer de la culture change: il y a de plus en plus de vidéos ou de musique à la demande, sur Internet ou sur mobile. Le livre doit suivre le mouvement et être présent sur ces nouveaux supports, car de nouvelles habitudes de culture sont en train d’émerger.


Voir aussi

  • Ave!Comics: le site officiel de Ave!Comics
  • BD Angoulême: le site officiel du 37ème festival International de Bande-Dessinée
  • Ave!Comics sur Android: Vidéo officielle du logiciel tournant sur un mobile Android

    Vous aimerez aussi