Publicité

Article

iPhone OS 4: un petit pas vers le multi-tâches

Matthieu Gagnot

Publié

iPhoneOS4Jeudi 8 avril, Steve Jobs remonte sur la scène de Cupertino pour dévoiler au monde entier les grandes lignes du futur OS qui équipera les iPad, iPhone 3GS et iPod Touch dès la fin de cet été: iPhone OS 4.

Comme souvent, la keynote commence par un rappel des chiffres: 450 000 iPad vendus en 5 jours, rien qu’aux Etats-Unis, 250 000 livres numériques téléchargés dans les premières 24 heures, 600 000 en 5 jours… On a dû sabrer le champagne du côté de chez Apple.

Très attendu, le multi-tâches sera bien au rendez-vous sur les dernières générations d’appareils. Les supports tactiles d’Apple accueilleront dès la sortie de iPhone OS 4 un dock pour switcher d’une application à l’autre en un instant. La quadrature du cercle pour Apple consiste à réaliser cette prouesse sans piller la batterie de l’iPhone ou de l’iPad.

Pour y remédier, 7 interfaces de programmation offrent une plus grande flexibilité aux applications. Ces dernières se mettent en sommeil lorsqu’on switche, préservant la précieuse batterie de l’appareil.

Parmi les applications des 7 nouvelles API, on compte la musique, la VoIP et la géolocalisation, ce qui permet d’utiliser entre autres Skype, TomTom ou Spotify en même temps qu’une autre application.

Outre ce multi-tâches qui n’en est pas un, l’iPhone tente de séduire les entreprises avec une sécurité des e-mails renforcée, et surtout en offrant la compatibilité avec plusieurs comptes Exchange Server 2010 et les solutions SSL VPN de Cisco.

Un Game Center est également dans les cartons. Ce serveur de jeux en réseau mettra les joueurs en contact, un peu comme le font déjà Openfeint ou NGComo. La tâche est vaste pour Apple puisque pas moins de 50 000 jeux et applications de divertissements pourraient être concernées.

La dernière information notable concerne iAds, la nouvelle régie pub d’Apple. Celle-ci devrait mettre de l’ordre dans la réclame sauvage, et inciter encore plus de développeurs à fournir les rayons de l’App Store. Véritables applis dans les applis, ces publicités consolident encore un peu plus le business model d’Apple, qui pourrait trouver là une nouvelle manne financière… et commencer à chatouiller Google.

iPhone OS 4 apporte enfin quelques améliorations cosmétiques bienvenues (personnalisation du fond d’écran, zoom numérique x5, dossiers pour regrouper les applications sur le splashscreen). En revanche, Steve Jobs ne bouge pas sur le Flash ni sur le Java, qui restent persona non grata sur les supports tactiles d’Apple.

iPhone OS 4, disponible cet été (cet automne pour l’iPad) sera complètement compatible avec l’iPad, l’iPhone 3GS et l’iPod Touch 3G.

Vous aimerez aussi