Publicité

Jeux vidéo français : 4 classiques (et 1 navet) à ne pas rater !

Jeux vidéo français : 4 classiques (et 1 navet) à ne pas rater !

La France a toujours eu une relation privilégiée avec les jeux vidéo. A partir de la fin des années 80, de nombreux développeurs et studios hexagonaux se sont fait remarquer grâce à des jeux d’aventure ou de plateformes novateurs et de qualité.

Depuis, le paysage vidéo ludique a considérablement évolué. Les coûts de développements prodigieux des jeux triple A, l’internationalisation des studios de développement, l’émergence des jeux mobiles ou des studios indépendants ont profondément changé la donne.

Voici une liste de titres qui retrace de façon succincte (et forcément un peu subjective) l’histoire des jeux vidéo français, 4 classiques que vous vous devez de connaitre et en bonus, un bon gros naufrage, car non, les jeux français ne sont pas toujours bons!

4 classiques du jeu vidéo français

Another world – 1991

Avec Another World, Éric Chahi propulse le jeu vidéo français sur la scène internationale. Même si d’autres jeux marquants avaient déjà fait parler d’eux auparavant (L’Arche du Captain Blood, Les Voyageurs du Temps), le titre de Delphine Software connaît un succès international mérité. Tous ceux qui ont joué à Another World au moment de sa sortie se souviennent de sa cinématique d’introduction à couper le souffle. Exploitant pleinement les capacités techniques des ordinateurs Amiga et Atari ST, le jeu utilise des images vectorielles polygonales pour conférer plus de réalisme aux animations. L’histoire, comme le titre l’indique, se déroule dans un autre monde où le héros devra échapper aux griffes d’extraterrestres belliqueux.

Another world

Flashback – 1992

Le début des années 90 est un peu l’âge d’or du jeu vidéo français. Et Flashback, créé par Paul Cuisset, occupe un des sommets. Son succès est tel qu’il est encore aujourd’hui l’un des jeux français les plus vendus de l’histoire. Adapté sur de nombreuses plateformes (Amiga, DOS, Mega Drive, Jaguar…), le jeu se distingue par ses animations inspirées de Prince of Persia, son scénario de science-fiction complexe et ses énigmes. Un remake pour Windows, Xbox 360 et PS3  a vu le jour en 2013.

Alone in the dark – 1992

Alone in the Dark est souvent décrit comme le premier survival horror de l’histoire du jeu vidéo. Il aurait même inspiré Shinji Mikami, co-créateur de la série Resident Evil. Ce qui est certain, c’est que le jeu de Frederick Raynal innove à plus d’un titre et plonge le joueur dans un univers lovecraftien effrayant. Les angles de caméra fixes qui limitent le champ de vision et suggèrent un danger permanent en hors champ, les munitions limitées ou l’inventaire d’objets utilisés pour résoudre les énigmes sont autant d’ingrédients qui seront réutilisés par la suite dans d’autres jeux du genre. On est bien loin de Doom, qui sortira un an plus tard sur PC. Après ce succès Frederick Raynal développera un autre jeu culte intitulé Little Big Adventure.

Alone in the Dark

Rayman – 1995

La saga Rayman commence sur Jaguar, mais décolle réellement sur Playstation où le premier opus connait un succès monstre. Ce jeu de plateformes à défilement horizontal haut en couleur est d’ailleurs devenu un symbole de la première console Sony. Encore aujourd’hui, Ubisoft Montpellier nous régale avec Rayman Origins (Windows, Mac, Playstation 3, PS vita…) ou Rayman  Legends. Derrière cette succes story se trouve Michel Ancel qui est également le concepteur de Beyond Good and Evil. Rayman ravira les fans de Mario ou Sonic.

Le pire jeu vidéo français (?):

Bienvenue chez les Ch’tis – le jeu – 2008

En dehors de quelques exceptions (comme Blade Runner de Westwood Studios), les adaptations de licences de films en jeu vidéo sont généralement bâclées car développées à la hâte. Bienvenue chez les Ch’tis – le jeu, n’échappe pas à la règle. Bien décidé à profiter du succès du film de Danny Boon, le développeur Mad Monkey Studio sort un party game pour PC, Wii et Nintendo DS particulièrement mauvais. Bienvenue chez les Ch’tis – le jeu est laid et contient essentiellement des mini-jeux et quizz dénués d’intérêt. Il est d’ailleurs devenu un symbole de médiocrité vidéoludique.

Vous n’êtes pas d’accord avec cette sélection? Partagez vos impressions dans les commentaires.

A lire:

Suivez-moi sur Twitter: @YM_Brzc

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité