Créer un morphing en vidéo avec FotoMorph

Créer un morphing en vidéo avec FotoMorph

 

Depuis 1991 et le clip “Black or white” de Michael Jackson, le morphing est devenu une technique sans cesse améliorée et à la portée de tous grâce à des logiciels à la fois plus puissants mais aussi plus faciles à prendre en main. FotoMorph est l’un d’entre eux.

 

En quelques minutes, il est possible de créer son propre morphing en vidéo pour montrer ensuite à ses amis un résultat à la fois drôle et astucieux. A condition de posséder les bonnes techniques, ce qu’OnSoftware vous montre ici.

 

Pour info, nous avons réalisé ce test avec la version 13.1.4, soit la dernière en date.

 

FotoMorph est un petit logiciel de morphing gratuit qui s’installe rapidement et laisse apparaître une interface un peu effrayante au premier abord. Si jamais le logiciel ne s’est pas mis en français par défaut (cela peut arriver), pas de panique, il suffit de cliquer sur le petit drapeau en haut à droite.

 

Avant de se lancer, il faut évidemment choisir deux photos, l’une constituant le point de départ, l’autre le résultat final. Pour procéder, il suffit ensuite de cliquer dans la colonne de gauche du programme sur “Nouveau Projet” puis sur “Séquence Morph”.

 


 

Cette action a pour effet de rendre accessibles les onglets en haut de page. En cliquant sur “Images”, vous pouvez enfin charger les photos choisies pour le morphing. Il suffit de cliquer sur le premier cadre puis sur “ouvrir” dans la colonne de gauche pour choisir la photo de départ. Faites de même avec le second cadre.

 

 

A côté de chaque photo, vous trouvez de petites molettes de zoom qui permettent d’ajuster plus ou moins les visages à la même dimension. L’image mélangée en-dessous n’évolue pas en temps réel, laissez-la telle quelle. D’autres options dans la colonne de gauche permettent d’ajuster certains détails. Il est par exemple possible de déformer un peu les photos pour qu’elle facilitent le travail, de régler la luminosité ou la saturation des couleurs, ou d’ajouter des effets de noir et blanc, sépia, etc.

 

Une fois ces étapes franchies, passons à la reconnaissance faciale dans l’onglet “Contrôle“, soit le plus important. C’est ici que vous faites concorder les deux visages grâce à des points jaunes à disposer manuellement. L’opération est très simple. Sur la première image, sélectionnez un point précis du visage (par exemple, le bout du nez, la pupille de l’oeil, le lobe d’une oreille ou la commissure des lèvres). En cliquant sur la première image, vous voyez un point concordant apparaître sur la seconde image. C’est à vous de le placer sur la partie du visage correspondante de cette deuxième photo manuellement, en le faisant glisser à l’aide de la souris.

 

 

Plus vous définissez de points, plus le transfert d’image se fait en douceur, et donc plus le résultat est joli. Le schéma sous les deux photos évolue en temps réel et il est rapidement possible de voir les visages se superposer avec justesse.

 

Pour assister au miracle du morphing et contempler votre création personnelle, rendez-vous dans le quatrième onglet intitulé “Animation“. Une timeline en bas de page permet de constater les changements quasiment image par image.

 

 

Il ne reste plus qu’à enregistrer le résultat en cliquant sur “Exporter animation”. La fenêtre apparente propose plusieurs formats, dont le AVI. Sélectionnez un dossier de sauvegarde, choisissez un nom de fichier, puis un mode de compression (réservé à un public connaisseur. Si vous ne savez pas, gardez “Trames complètes“) et laissez le charme agir.

 

Commentaires en cours de chargement