Publicité

Article

Photoshop: 20 ans et toujours au top

Alexandre Carlier

Publié

10 février 1990: Thomas et John Knoll peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli. La première version de leur bébé sort dans le commerce sur Macintosh. Il s’appelle PhotoShop et va devenir une référence planétaire en matière de logiciel de traitement photo. Retour sur la genèse d’un succès jamais démenti depuis deux décennies.

Tout commence 3 ans plus tôt, en 1987. Thomas, le cadet prépare un doctorat en «Computer Vision» à l’Université du Michigan. Sur son Mac Plus personnel, il se lance dans l’écriture d’un programme informatique qui permettrait d’afficher des photographies en niveau de gris sur un écran en noir et blanc. Il lui donne le nom de Display.


display

Ce projet attire l’attention de son grand frère John, employé chez Industrial Light & Magic, branche très active de l’empire Lucasfilm et spécialisée dans les effets visuels au cinéma. A l’époque, John Knoll travaille plus spécifiquement sur de nouvelles techniques d’effets spéciaux créés sur ordinateur, alors que le succès du troisième volet de Star Wars ne faiblit pas, quatre ans après sa sortie au cinéma. Display sera leur point de départ.

John se procure le nouveau Macintosh II grâce à son père, professeur à l’Université du Michigan et grand passionné de photographie. Thomas, de son côté, réécrit le code de Display de façon à le faire fonctionner sur ce nouvel écran en couleur.

macintosh2Pendant plusieurs mois, les frères Knoll s’attachent à développer les capacités de Display.

Thomas ajoute la lecture et l’enregistrement de nouveaux formats de fichiers, mais développe aussi de nouvelles fonctionnalités permettant de travailler sur différents niveaux, jouer sur la balance des couleurs ou la saturation.

De son côté, John développe de nouvelles procédures dans le traitement des images. Ces dernières sont amenées à devenir des routines plus connues sous le nom de filtres.

A l’été 1988, John se demande si le projet ne serait pas une bonne base pour lancer un nouveau logiciel sur le marché. Bien que Thomas ne soit pas très enthousiaste à cette idée, il se laisse convaincre malgré l’importante charge de travail qu’il leur reste à accomplir et le fait que son frère ne soit pas tout à fait sûr de la façon dont il peut retirer de l’argent de cette aventure. Il faut alors lui trouver un nom.

Cette recherche dure plusieurs semaines car beaucoup des appellations retenues par les frères Knoll ont déjà été déposées. Les noms «PhotoHut» et surtout «ImagePro» sont pris très au sérieux et gardés bien au chaud. Lors d’une démonstration de leur logiciel, un intervenant suggère Photoshop, une idée adoptée sans même que les auteurs ne se souviennent (encore aujourd’hui) du nom de la personne qui a mis un nom sur le phénomène.

Alors que Thomas poursuit le développement du logiciel, John fait le tour de la Silicon Valley pour trouver des investisseurs. Barneyscan, une entreprise qui vend des scanners, verrait bien Photoshop comme outil utile à ses clients. Les 200 premières éditions sont vendues et mises entre les mains des utilisateurs. Il s’agit de la version 0.87.

“Les noms «PhotoHut» et surtout «ImagePro» sont pris très au sérieux et gardés bien au chaud.”

John continue sa tournée des entrepreneurs et arrive dans les bureaux d’Apple pour une démonstration. Le produit plaît aux ingénieurs qui lui demandent d’en laisser quelques exemplaires. Photoshop leur plaît tellement qu’ils le partagent avec quelques amis.

photoshop-01

Bien qu’il ait déjà frappé à la porte quelques semaines plus tôt, John Knoll retourne dans les bureaux d’Adobe. Il y rencontre Russell Brown, directeur artistique de l’entreprise, qui est soufflé par les possibilités de Photoshop. Alors qu’il était sur le point de conclure un accord avec un éditeur d’image concurrent (ColorStudio, de chez Letraset), il est convaincu de la supériorité du produit des frères Knoll.

Adobe se dit très intéressé par Photoshop et décide d’en acheter la licence afin de pouvoir le distribuer. En Septembre 1988, un accord verbal est conclu entre les deux parties. Le deal devient officiel au mois d’avril suivant, avec une petite subtilité: les frères Knoll conservent la mainmise sur le programme en ne vendant à Adobe qu’un droit de distribution. Thomas et John toucheront leur part sur chaque vente réalisée, jusqu’à ce qu’Adobe achète définitivement la licence quelques années plus tard.

Bien qu’Adobe ait longtemps cherché un nouveau nom pour remplacer ce provisoire «Photoshop», il ne trouvera jamais et le laissera en l’état.

adobe-photshop

John continue de développer de petits filtres chez lui en Californie Très vites classés dans la partie gadget, ils furent tout de même ajoutés à la version finale de Photoshop et deviennent les attributs les plus puissants du programme.

Le 10 février 1990, sans mettre de Beta testeur à contribution, Adobe et les frères Thomas et John Knoll lancent définitivement Photoshop 1.0. Pour l’histoire…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Bhf8q3THToI[/youtube]

Sources:

Wikipedia
StoryPhoto
Creativebits
PhotoshopNews

Voir aussi

Thomas et John Knoll ont un groupe de fans sur Facebook

Vous aimerez aussi