Publicité

Premier contact avec FIFA 15 ! Plus de réalisme et d’émotion que FIFA 14

Premier contact avec FIFA 15 ! Plus de réalisme et d’émotion que FIFA 14

Que peut-on espérer du prochain FIFA 15? Voici nos impressions  après la première prise de contact avec le deuxième FIFA pour consoles next-gen, après FIFA 14. Et on peut déjà vous dire que nous n’avons pas été déçus!

Electronics Arts a choisi le célèbre stade Vicente Calderón de Madrid pour faire la première présentation de FIFA 15. Les producteurs du jeu, Nich Channon et Sebastián Enrique, nous ont montré les principales nouveautés en matière de graphismes, contrôles et intelligence artificielle du simulateur de football par excellence.

FIFA 15 fait-il réellement un pas en avant par rapport à FIFA 14? C’est la question que tout le monde se posait lorsque nous sommes arrivés. Et après la présentation, nous étions tous d’accord: oui! Cette année, EA va nous surprendre. Peut-être pas comme vous l’imaginez: les changements ne vont sans doute pas vous laisser bouche bée, car les nouveautés de FIFA 15 sont subtiles et affectent la structure du jeu, l’Intelligence Artificielle, la simulation d’un match de foot vue dans une perspective plus conceptuelle que physique.

Bien sûr, il y a aussi des améliorations très visibles sur le plan du graphisme et de l’animation! Et elles sont impressionnantes (n’oublions pas qu’il s’agit du deuxième FIFA de nouvelle génération pour les consoles). Mais quand vous découvrirez les modifications introduites sur le plan de l’émotion, vous comprendrez combien cette nouvelle mouture enrichit l’expérience du jeu.

Émotion et intensité

Ce qui est clair dans cette présentation, c’est que FIFA 15 regorge d’émotion. Un nouvel élément de simulation intitulé «Émotion et Intensité» fait son apparition et l’on constate que tout est plus tangible (contrôles, graphismes, modes de jeu, etc.). Et ce grâce à toute une série de techniques qui viennent apporter un plus d’émotion à l’expérience.

Ce qui m’a le plus surpris, c’est certainement la nouvelle Intelligence Artificielle qui contrôle les émotions des 22 joueurs sur le terrain. Ce «moteur d’émotions» contrôle les interactions entre les joueurs, de façon à ce que tout ce qui se passe affecte leur attitude. Par exemple, quand un défenseur fait un tacle à un attaquant et lui donne un coup, celui-ci finira par s’énerver et les attitudes des joueurs seront beaucoup plus agressives.

Il en va de même pour les réussites ou les échecs au sein d’une même équipe. Si le gardien n’est pas dans un bon jour et fait beaucoup d’erreurs, ses équipiers commenceront à manifester leur énervement par des gestes et des cris.

Il faut souligner que cette «IA d’émotions» n’affecte que la présentation visuelle du jeu (les scènes courtes et les animations entre les parties). Une bonne ou mauvaise attitude n’a pas de conséquences sur les statistiques des joueurs, qui jouent toujours à leur niveau.

D’autres détails donnent de l’émotion aux matchs, comme les nouveaux encouragements des supporteurs. Les tribunes sont pleines de couleurs et résonnent sous les cris des spectateurs, dont les chants et les danses sont calqués sur leur vrai comportement. À ce niveau, il s’agit sûrement du jeu de sport le plus incroyable à ce jour, et certainement le plus impressionnant de l’histoire, car les tribunes sont criantes de réalisme.

Graphismes améliorés

Bien que depuis quelques années, l’aspect visuel n’a que peu amélioré d’une édition à l’autre, là encore les performances nous ont scotchés. Il s’agit du deuxième FIFA pour consoles de nouvelle génération et les nouveautés introduites l’année dernière se rapprochent de plus en plus du niveau attendu.

Les joueurs sont maintenant plus naturels, plus humains en quelque sorte, et ce grâce aux animations, une autre nouveauté importante. Aux dires des producteurs, ces micro-animations de transition ont complètement changé le jeu. Il y a désormais beaucoup plus de mouvements et les joueurs évoluent de façon plus réaliste, ce qui se traduit par un contrôle très organique de la manette.

Mais je retiendrais surtout deux détails essentiels de cette présentation. Le premier concerne le nouveau système d’éclairage: il est très réaliste et donne l’impression, dès la première seconde, que vous regardez la télévision. Terminé l’obscurité et les zones d’ombre des éditions précédentes, le jeu est aujourd’hui brillant et présente une luminosité extrême.

Le second détail est la détérioration dynamique de la pelouse. Chaque foulée, chaque chute, chaque entrée ou sortie du gardien a des conséquences sur la pelouse, d’une manière ou d’une autre. Ces modifications ont lieu en temps réel et sont calculées selon l’action du joueur. La pelouse ne se détériore pas «plus ou moins» en fonction de ce que font les joueurs. La pelouse se détériore exactement comme elle le ferait dans la vraie vie.

Outre ces détails, vous allez découvrir un environnement visuel bien mieux adapté à la nouvelle génération. Les effets du climat sont réalistes: la pelouse se gorge d’eau, les joueurs glissent, la neige brille sous ce fameux système d’éclairage, la physique du ballon est repensée… Ces petites améliorations très nombreuses font de FIFA 15 en l’un des meilleurs jeux de sport de tous les temps.

Intelligence artificielle

Dans un tel souci de réalisme, l’Intelligence Artificielle ne pouvait non plus manquer à l’appel. Cette année, le jeu se concentre sur l’intelligence des équipes: les joueurs contrôlés par l’IA ne jouent plus comme une somme d’individus, mais ont désormais une vision collective d’équipe et d’évolution du match. Ainsi, s’ils voient qu’ils ont une avance importante et que le match est bientôt terminé, ils pourront décider de faire de l’antijeu. En perdant, ils tenteront plus de choses, attaqueront davantage, au risque de négliger leur défense.

Rien de bien nouveau, au fond, mais la fluidité, elle, est très novatrice. Le jeu pense par lui-même, visualise le match, les avantages et les désavantages, joue de manière tactique et réagit comme un humain. Les matchs en solitaire (contre la console) gagnent en intérêt et les matchs contre vos amis présenteront plus de défis.

Contrôle du joueur

Avec toutes ces nouvelles animations, on pourrait craindre que le jeu ne devienne plus «lent», plus «lourd» à contrôler. Ce n’est pas du tout le cas. Les matchs de la présentation ont éliminé tous les doutes que je pouvais avoir sur la réponse aux contrôles, qui est rapide et précise: les micro-animations font que les joueurs sont plus faciles à déplacer et le contrôle du ballon est très réaliste.

Vous pouvez profiter par exemple d’un style de dribbles personnalisé pour chaque joueur. Chaque footballeur a ses propres caractéristiques dans la vraie vie, non? Ici, ils bougent maintenant différemment, ne touchent plus le ballon de la même manière, de tirent plus pareil… Une particularité dont on tiendra compte au moment de sélectionner nos joueurs.

Pour finir, n’oublions pas de mentionner les améliorations apportées à la physique du ballon qui se déplace et tourne dans les airs de manière beaucoup plus convaincante.

Plus de surprises en août

Nous avons vécu notre première prise de contact avec l’un des jeux les plus attendus de l’année, mais Electronic Arts nous promet encore plus de détails pour le mois d’août. Pour le moment, FIFA 15 est terminé à 50 – 60 %, il reste donc beaucoup à faire. Cet été, nous en saurons plus sur les modes de jeu, les licences, les championnats. Ce qui est sûr, c’est que le mode Ultimate Team revient, avec cette fois 40 Golden Packs répartis sur 40 semaines.

Vous souhaitez en savoir plus sur FIFA 15 ? Lisez notre entretien avec Sebastián Enrique.

A lire aussi:

Article original écrit par Raúl Pérez – Softonic.com. Traduit et adapté de l’espagnol.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité