Publicité

Article

Protection des données personnelles : la CNIL flingue les applications mobiles

Aurore Peignois

Publié

121 applis populaires en France ont été analysées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés. Le constat est cinglant : vos données sont collectées et l’usage qui en est fait n’est pas assez transparant.

En mai dernier, 26 organismes mondiaux et la CNIL, rassemblées au sein du Global Privacy Enforcement Network (GPEN – réseau d’organismes agissant au sein de l’OCDE pour la protection de la vie privée), décident d’investiguer au cœur des applications mobiles qui nous utilisons au quotidien. Il s’agissait cette année de vérifier si l’information relative aux données personnelles dispensée par les principales applications mobiles est satisfaisante. 1200 sont ainsi passées au crible dont 121 rien qu’en France dans le cadre de cette opération appelée « Sweep Day ». Le constat est plutôt alarmant : cette opération montre que l’information sur l’utilisation faite des données personnelles est insuffisante.

Protection des données personnelles : la CNIL flingue les applications mobiles

Tout le monde est visé

Les demandes faites par les applications de communication, de jeux, de gestion de comptes bancaires, d’informations, de médias, de navigation, de météo ou encore de réseaux sociaux sont loin d’être transparentes.

Les vérifications ont principalement porté sur le type de données collectées par les applications, le niveau d’information des utilisateurs, la qualité des explications données par l’application concernant le motif de la collecte de ces données.

Vu de France

Les résultats dans l’Hexagone sont dans la norme mondiale. Mais ce n’est pas une raison pour se réjouir. Concrètement, 15% des applications examinées ne fournissent aucune information sur le traitement des données collectées. Lorsqu’une information est fournie, près de la moitié des applications concernées ne la rendent pas facilement accessible, imposant à l’utilisateur une recherche active sur le site internet de l’éditeur ou dans les différents onglets de l’application. Enfin, l’information n’est pas suffisamment claire et compréhensible dans la plupart des cas. Il a ainsi été constaté que les mentions d’information de certaines applications à destination d’utilisateurs français ne sont disponibles qu’en anglais.

Les conseils de la CNIL

A destination des développeurs : la qualité de l’information et la transparence sur l’utilisation des données personnelles constituent des éléments déterminants de la confiance de vos utilisateurs. Faites de vos avancées concrètes sur ces deux points un atout concurrentiel !

A destination des utilisateurs : soyez curieux, vigilants et exigeants ! Il existe un large choix d’applications offrant des services similaires, détournez-vous de celles qui en demandent le plus et en disent le moins !

En savoir plus sur la CNIL : se connecter au site Internet


A lire:

Vous aimerez aussi