Protéger sa vie privée sur Internet: les conseils de sécurité de Mikko Hypponen, expert en antivirus

Protéger sa vie privée sur Internet: les conseils de sécurité de Mikko Hypponen, expert en antivirus

Mikko Hypponen, expert en virus, est Responsable du département Recherche chez F-Secure, entreprise finlandaise spécialisée dans le domaine de la sécurité informatique. Hypponen est l’un des experts en matière de sécurité sur Internet et a participé à la conférence TED. Nous l’avons rencontré lors de la Conférence Next 14 à Berlin et lui avons posé des questions sur la collecte des données de Google, la confidentialité et la situation d’Internet après le scandale de la NSA.

Softonic: M. Hypponen, une question toute simple: utilisez-vous les services Google?

Oui, bien sûr, vous aussi, n’est-ce pas? Je préfèrerais ne pas les utiliser, mais comment faire pour éviter Google? Même si vous trouvez des alternatives à Maps et Gmail, comment remplacer le moteur de recherche? Vous ne pouvez pas vous débarrasser de YouTube parce que toutes les vidéos y sont présentes. Et même si vous cessez d’utiliser ces services, Google Analytics et Google AdBanner vous pisteront sur le Net.

Faites le calcul: combien d’argent Google a-t-il gagné l’an dernier? Prenez leurs bénéfices et divisez-les par le nombre d’utilisateurs: 17 milliards de bénéfices en 2013 et 1 milliard d’utilisateurs. Ce qui veut dire que vous leur avez rapporté 17 dollars. Vous ne leur avez rien versé et pourtant ils ont gagné 17 dollars de bénéfices grâce à vous. Même si je préfèrerais payer pour ces services, je n’ai pas le choix. Je leur rapporte plus en leur fournissant des données qu’en leur donnant de l’argent. Et soit dit en passant, ce n’était pas une question simple.

Vous dites que Google, Yahoo ou des services similaires en savent plus sur nous que nos propres familles. En tant qu’utilisateur, a-t-on moyen d’agir différemment?

Vous pourriez supprimer vos cookies Google ou utiliser leurs services sans vous connecter, car c’est leur principal moyen de relier votre profil à votre ordinateur, tablette ou téléphone et de convertir ensuite vos données. Mais éviter de vous connecter ne réglera pas le problème. Nous n’avons pas vraiment de solution.

Parlons des réseaux sociaux: vous n’utilisez que Twitter. Pourquoi?

Twitter est un réseau complètement ouvert, rien n’est privé ou secret. Je ne suis pas contre les réseaux sociaux. Les gens me demandent pourquoi je ne suis ni sur LinkedIn ni sur Facebook. J’essaie de protéger ma vie privée. Si vous allez sur Facebook et que vous l’utilisez comme un internaute lambda, votre vie ne sera plus privée.

La meilleure chose à faire est de ne pas avoir de compte Facebook, même si c’est compliqué. Si vous n’êtes pas sur Facebook, comme moi, vous ne saurez pas qui de vos amis a divorcé, a eu un bébé ou a organisé une fête. Je suis toujours le dernier à être au courant de ces choses-là, alors que tout le monde sait tout. Sauf moi, parce que je ne suis pas sur Facebook.

Après NSA et la faille Heartbleed, d’autres mauvaises nouvelles vont débarquer à coup sûr. Les internautes ont peur. Ils ne comprennent pas vraiment ce qui se passe sur Internet. Comment moi, en tant qu’utilisateur lambda, puis-je me protéger contre les dangers du web ?

Il y a quelques mesures très simples à prendre, comme mettre en place une culture du mot de passe. Avec des mots de passe de mauvaise qualité ou recyclés, vous pourriez être surveillés et avoir des problèmes. Pour éviter cela, utilisez des gestionnaires de mots de passe et faites des sauvegardes de sécurité. Un accident est vite arrivé. Si votre maison est détruite suite à un incendie, si vous avez fait une sauvegarde de sécurité, vous pourrez récupérer les photos de vos enfants par exemple.

Pour surfer sur le web, je conseille à tout le monde d’utiliser le réseau Tor. Il ne s’agit pas de le faire uniquement lorsque vous souhaitez conserver votre vie privée, mais tout le temps. Je recommande également l’utilisation de VPN. Tor protégera votre identité et les VPN encoderont vos données. Je vous rappelle que: “l’encodage fonctionne” (citation de Snowden). Utilisez donc l’encodage. Encodez vos e-mails. Et si vous stockez vos données sur un service de cloud, encodez-les d’abord.

Mikko Hyponnen

Avec votre entreprise, vous combattez depuis des années l’industrie des antivirus, de plus en plus puissante. Ce combat n’est-il pas perdu d’avance?

Non, je ne crois pas. Il ne fait pas bon être un cybercriminel. Beaucoup de gens deviennent des cybercriminels, car c’est la «moins mauvaise» des options qui s’offrent à eux. D’autres ont les compétences, mais n’en ont pas l’occasion, comme vous et moi. Beaucoup de crimes sont commis dans les pays pauvres et ce n’est pas un hasard.

Mais être un cybercriminel n’est pas facile. Vous devez rester incognito, ce qui est compliqué. Une erreur suffit pour qu’ils soient démasqués. Le combat n’est pas perdu. Ce n’est pas évident de faire bouger les choses, mais nous stoppons plus de cybercriminels que jamais. Nous ne baissons pas les bras.

Les malwares sont de plus en plus populaires sur les téléphones Android. En tant qu’utilisateur Android, que puis-je faire pour me protéger?

Pour le moment, les utilisateurs Android ne feront pas l’objet d’attaques, sauf s’ils installent eux-mêmes le programme malveillant. En utilisant votre téléphone Android pour aller sur Google Play ou un autre store d’applications et en installant Angry Birds ou Boom Beach, etc., vous prenez des risques. L’application a l’air sympa, mais ce n’est pas le cas en réalité. Vous ne vous rendrez compte de rien avant d’avoir reçu votre facture. Vous verrez alors que l’application a passé des appels chers pendant que vous étiez en train de l’utiliser. C’est le problème sur Android. Faites attention à ce que vous installez.

Edward Snowden a dit que sa plus grande crainte était que rien ne change après le scandale de la NSA. Pensez-vous que quelque chose a bougé ces derniers mois?

Oui, je vois du changement, j’ai beaucoup d’espoir. Ce n’est pas un changement extrême ou un tremblement de terre comme vous pourriez l’espérer. Mais je vois les gens se réveiller, je vois des gens réfléchir et se poser des questions. Avant, ils se sentaient impuissants, comme s’ils ne pouvaient rien faire.

Chaque fois que j’aborde ce sujet, j’insiste là-dessus: on peut faire bouger les choses. Rester assis ne va rien changer. Vous ne devez pas vous inquiéter, vous devez vous énerver. J’ai espoir.

M. Hypponen, merci beaucoup pour cette interview.

Photo: Mikko Hyponnen

A télécharger:

A lire:

Article original écrit par Wolfgang Harbauer – Softonic.com. Traduit et adapté de l’allemand.

Commentaires en cours de chargement