Hearthstone: le guide pour créer des decks efficaces avec les cartes de base

Hearthstone: le guide pour créer des decks efficaces avec les cartes de base

Le jeu de cartes en ligne de Blizzard a désormais ouvert ses portes! Que vous jouiez mage, guerrier ou druide, il existe pour chaque classe d’excellents decks (paquet de cartes) que vous pouvez construire même sans posséder les cartes de luxe. Sachant que contrairement à d’autres jeux du genre, il est tout à fait possible d’être compétitif dans Hearthstone avec un deck d’entrée de gamme. Tout est question de talent et surtout de la façon dont vous saurez composer votre deck, une compétence aussi utile en partie normale qu’en arène. Voici les quelques conseils qui sauvent.

Hearthstone_Screenshot

Une partie de Hearthstone avec un deck démoniste

1. Partez des starter decks et créez les cartes communes essentielles

Hearthstone a le bon goût de doter les joueurs d’une flopée d’excellentes cartes neutres dès le niveau 1. Montez la classe de votre choix jusqu’au niveau 10, et vous disposerez de toutes les cartes de base de votre classe. Largement de quoi vous constituer un starter deck solide! Par « starter deck », on entend un deck réalisable avec les cartes de base du jeu. Vous pouvez trouver sur ce site les decks de base pour chaque classe (en anglais).

Une fois constitué votre starter deck, vous disposerez d’une bonne base pour débuter et l’adapter à votre sauce. Dès que vous aurez obtenu quelques paquets de cartes, n’hésitez pas à désenchanter les cartes les plus rares et/ou les dorées que vous ne comptez pas utiliser afin de créer des cartes communes indispensables à la place (dans l’onglet “création” de votre collection de cartes).

Certaines cartes comme le golem des moissons trouvent leur place dans n’importe quel deck et remplacent avantageusement les cartes de bases. Vous pouvez trouver un classement des meilleures cartes neutre à cette adresse.

courbe mana

La courbe de Mana représente la répartition de vos cartes entre les différents coûts de mana.

2- Décidez d’un style de jeu

Hearthstone reprend les stratégies classiques des jeux de carte à collectionner en proposant 3 types de decks principaux : les decks aggro, contrôle, et mid-range. Chacun de ces styles de jeu synergise plus ou moins bien avec les classes proposées et nécessite d’adapter votre deck et courbe de mana en conséquences.

Le deck aggro (ou agressif) cherchera à tuer l’adversaire le plus rapidement possible, généralement en multipliant les créatures de bas niveau sur la table pour le submerger. Cette stratégie est considérée comme risquée, car pour arracher la victoire il vous faudra gagner vite et tomber sur les bonnes cartes dès le début (car la plupart des classes possèdent des sorts de destruction de zones qui pourront ravager en une seconde votre armée de créatures fragiles). Le deck aggro est très efficace avec certaines classes qui compensent ses défauts, comme le démoniste qui vous permet de piocher où le voleur qui peut détruire de nombreuses créatures ennemies en début de partie pour laisser le champ libre aux vôtres.

Points forts :

  • Peu dépendant du jeu de votre adversaire
  • Simple à jouer
  • De nombreuses créatures sont disponibles avec de faibles coûts en mana

Points faibles :

  • Obligation de gagner rapidement la partie
  • Très vulnérable aux dégâts de zone

demonist aggro low cost deck

Un exemple de deck aggro démoniste

Le deck contrôle représente l’exacte opposé du précédent : plutôt que d’empiler les créatures faibles, il s’agira de détruire celles de l’adversaire afin de l’empêcher de vous infliger trop de dégâts en début de partie. Une fois que vous aurez atteint le niveau de mana permettant de vider la table adverse (détruire toutes ses créatures), vous n’aurez plus qu’à poser tranquillement vos créatures robustes et chères en mana pour rattraper en quelques tours les dégâts que votre adversaire a pu vous infliger. Les decks contrôle sont plutôt orientés vers une courbe de mana élevée, et synergisent très bien avec les decks tournés vers la temporisation (le bouclier du druide ou du guerrier, le soin du prêtre, la boule de feu du mage).

Points forts :

  • Stratégie peu risquée, laisse du temps pour construire votre jeu
  • Type de deck avantagé dans l’état actuel du jeu

Points faibles :

  • Obligation d’avoir de quoi répondre à un jeu aggro en début de partie sous peine de perdre en quelques tours
  • Nécessite de bonnes cartes (rares) pour la fin de partie
  • Il faut bien peser vos décisions afin de ne pas utiliser vos cartes trop vite

druid low cost control deck

Un exemple de deck contrôle druide

Le deck midrange représente la troisième voie, à mi-chemin entre les deux autres. Il ne s’agit pas ici d’adopter une tactique très agressive dans les premiers tours ou de temporiser en attendant la fin de partie, mais plutôt de construire votre avantage au fur et à mesure. Posez des créatures de plus en plus fortes et établissez des synergies entre elles tout en empêchant au maximum l’adversaire de développer son jeu en détruisant ses cartes. Le deck midrange se base sur une courbe de mana axée sur le milieu de parties, et se montre particulièrement efficace avec les classes favorisant la pose de créatures (paladin, chaman).

Points forts :

  • Deck polyvalent efficace contre tous les styles de jeu
  • Peut être construit à partir de cartes basiques

Points faibles :

  • Dépendant de votre capacité à mettre en œuvre les synergies entre vos créatures
  • Il peut être difficile de finir les parties face à certains decks

chaman midrange deck

Un exemple de deck midrange chaman

3. Créez un deck équilibré

Créatures, pioche et sorts

Pour créer un deck efficace dans Hearthstone, il est nécessaire de bien penser la répartition des différents types de cartes dans votre jeu. Le nombre de sorts par rapport aux créatures ou la quantité de cartes vous permettant de piocher sont des variables à prendre en compte.

La quantité de sorts présents doit dépendre directement de votre style de jeu et de votre classe. Plus vous souhaitez faire durer la partie, plus il sera souhaitable de posséder beaucoup de blast (sorts de destruction) afin de limiter l’agression adverse. A l’inverse, un jeu plus agressif aura intérêt à multiplier les créatures et à limiter les sorts : le mana dépensé pour lancer des sorts ne peut être utilisée pour poser des créatures, un aspect essentiel à prendre en compte pour les jeux aggro.

Si vous jouez un deck mage, vous devez posséder les cartes permettant de tenir le contrôle du jeu

La pioche est un critère d’une importance capitale dans Hearthstone. Posséder 6 cartes en main quand votre adversaire n’en possède que 2, c’est disposer d’un avantage stratégique majeur puisque les choix offerts sont bien plus nombreux. A quelques exceptions près (comme le démoniste qui possède un mécanisme de pioche intégré), tous les jeux ont besoin de cartes pour piocher. Sachant que plus un jeu est tourné vers l’agression, plus la pioche sera nécessaire (car vous viderez rapidement votre main à cause du faible coût en mana de vos cartes). A vous ensuite de choisir les carte les plus adaptées à votre jeu.

Ajuster ses enchantements et créatures neutres  en fonction de la courbe et du style de deck

Une fois que vous avez créé un deck cohérent avec le style de jeu désiré, vous pourrez commencer à l’ajuster en fonction de l’expérience glanée au fil de vos parties. N’hésitez pas à substituer une carte à une autre similaire, en fonction de votre courbe de mana et du déroulement de votre partie.

Imaginons par exemple vous comptiez sur des ingénieurs novices pour assurer votre pioche dans un jeu aggro. Cette technique est valable, mais vous vous rendez compte que vous avez trop de cartes à 2 de mana, et que poser l’ingénieur novice ralentit vos parties et la pose de cartes à 2 plus puissantes. Pourquoi dans ce cas ne pas remplacer vos ingénieurs par des inventeurs gnome? Ces derniers, coûtant 4 de mana, vous permettront toujours de piocher mais décaleront simplement l’opération de 2 tours, tout en vous offrant des statistiques plus puissantes.

N’hésitez pas à retravailler vos decks dès que l’occasion s’en présente

De la même manière, il vous faut réfléchir à vos choix de créatures pour chaque coût en mana : préférez-vous des créatures avec beaucoup d’attaque, beaucoup de points de vie, la provocation, la charge ? L’ajustement de votre deck doit toujours se faire en visualisant le déroulement et le timing de votre partie. A quel moment dois-je poser des créatures puissantes ? A quel moment dois-je temporiser ? A quel tour mon adversaire risque-t-il d’essayer de vider ma table à l’aide d’un sort de zone ? La plupart des classes disposent de sorts de zones coûtant entre 4 et 7 de mana, il peut donc être intéressant de prévoir un deck capable de rebondir dans cette éventualité. Dans Hearthstone, anticipez toujours le déroulement général d’une partie lorsque vous créez un deck qui saura ainsi s’adapter à un maximum de situations potentielles.

Choisir un style de jeu, construire un deck basique d’après un modèle puis procéder à des ajustements : ce sont les étapes nécessaire pour construire efficacement votre deck dans Hearthstone. Nul besoin donc de posséder les meilleures cartes : un deck bien pensé et polyvalent gagnera toujours contre un deck riche de cartes rares mais déséquilibré.

Et vous, comment avez-vous composé votre deck?

http://www.hearthstone-decks.com/carte/voir/golem-des-moissons
Commentaires en cours de chargement