Tenter d’espionner sur WhatsApp, une mauvaise affaire pour tous

Tenter d’espionner sur WhatsApp, une mauvaise affaire pour tous

WhatsApp Spy était présenté comme un programme capable d’espionner les conversations de WhatsApp à distance. Selon son créateur, il suffisait de télécharger l’application, d’entrer le numéro de téléphone de la victime et commencer à espionner. Car si la proposition était déjà suspecte, le programme exigeait l’envoi de SMS surtaxés pour activer les fonctions de l’appli.

Le résultat de l’affaire? 11.000 personnes escroquées qui ont fait gagner plus de 40.000 € au créateur, un ingénieur espagnol de 23 ans, arrêté par la police. Le jeune Murcien ne s’était pas contenté de l’argent récolté. Il avait également utilisé les comptes sociaux des personnes affectés pour faire de la publicité. Les montants récoltés oscillent entre 1,45 € et 7.20 € par personne. Mais peu ont osé porter plainte.

Le volume de l’escroquerie était devenu si important que WhatsApp Spy avait commencé à investir dans de la publicité payante sur Facebook. Surprenant que le réseau social ne vérifie pas mieux les origines de ses revenus.

Il est important de rappeler (encore une fois) qu’en plus d’être un délit, essayer d’espionner les conversations des autres avec “des programmes magiques” aboutira uniquement par une arnaque et le vol de données personnelles à des fins malveillantes.

Via (Corps National de la Police d’Espagne, Journal ABC)

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements