Publicité

Sécurité de votre PC : optimiseurs et antivirus s’allient pour éviter la disparition

Sécurité de votre PC : optimiseurs et antivirus s’allient pour éviter la disparition

À l’heure des applications mobiles et du « cloud », il ne reste que deux options aux utilitaires et antivirus : s’allier ou disparaitre. C’est pourquoi ils convergent de plus en plus pour s’allier dans des suites complètes, qui offrent des outils que Windows ne fournit pas.

Depuis leur apparition, les antivirus et les utilitaires d’optimisation partagent un objectif commun : résoudre les problèmes que Microsoft ne reconnait pas, c’est-à-dire le fait que ses systèmes d’exploitation sont insuffisants et non sécurisés. L’archétype de ces optimiseurs a été Norton, qui a lancé le premier des outils pour améliorer MS-DOS tels que Norton Utilities et Norton Antivirus. Plus tard, avec Windows 95, nous avons vu le retour de ce type d’outils. Internet a en effet facilité la propagation des virus et Windows souffrait alors de nombreux problèmes.

Avec Windows 95 et Windows 98, les erreurs critiques (écrans bleus) étaient particulièrement fréquentes
Avec Windows 95 et Windows 98, les erreurs critiques (écrans bleus) étaient particulièrement fréquentes.

C’est à cette époque que le nettoyage du registre est devenu habituel avec les scans du PC pour trouver des virus ou la suppression des cookies. Windows manquait en effet de précision. Néanmoins, lorsque Microsoft a présenté Windows XP, dont la solide architecture est basée sur celle de Windows NT et 2000, beaucoup de ces besoins d’optimisation diminuèrent ou disparurent. Dans certains cas, ils devenaient de simples superstitions. Le nettoyage du Registre de Windows n’avait plus de réels bénéfices, mais nous continuions à le faire.

Le Registre de Windows est apparu avec Windows 3.1 et est devenu populaire sous Windows 95
Le Registre de Windows est apparu avec Windows 3.1 et est devenu populaire sous Windows 95

Bien que les améliorations apportées par Windows 7 et 8 n’aient pas complètement éliminé les problèmes de rendement, ils sont devenus moins présents : la publicité pour les logiciels d’optimisation devient donc de plus en plus trompeuse. Les optimiseurs de mémoire par exemple sont quasiment inutiles et les défragmenteurs de registre n’apporte aucune amélioration. Un nettoyage trop agressif peut même endommager le système.

Les optimiseurs s’orientent vers la sécurité…

Les deux domaines dans lesquels les optimiseurs continuent de jouer un rôle majeur sont la consommation de mémoire et la protection des données confidentielles. Dans le premier cas, ils permettent de repérer les processus qui ralentissent le système, tel que le fait Soluto avec l’analyse du démarrage. Le second objectif, la protection de la vie privée, est atteint par la suppression des empreintes qui peuvent laisser transparaître les habitudes de l’utilisateur.

Soluto fait figure de bouffée d'air frais dans le panorama vicié des optimiseurs de mémoire
Soluto fait figure de bouffée d’air frais dans le panorama vicié des optimiseurs de mémoire

Ces domaines dans lesquelles les optimiseurs sont les plus efficaces relèvent des antivirus, qui sont également capables d’éliminer les empreintes et de surveiller l’exécution des programmes. La majorité des suites de logiciels spécialisées en sécurité comprennent des utilitaires de nettoyage et d’optimisation du PC. Norton 360 par exemple possède son propre « PC Tuneup » et la version pro de Avira, qui a toujours été un antivirus pur, s’est transformée en site proposant des sauvegardes et un suppresseur d’empreintes.

…et les antivirus s’intéressent à l’optimisation

Les antivirus se transforment en suites parce que les antivirus purs ne sont plus aussi utiles qu’auparavant : les nouvelles menaces tirent parti de l’innocence des utilisateurs et les dangers se trouvent maintenant sur les réseaux sociaux et les sites Internet. Comme l’a montré le Virus Police, les antivirus réagissent mal et trop lentement, ce qui remet en question leur utilité. L’intégration de Windows Defender à Windows 8 a également donné un petit coup de massue aux antivirus.

Avec Windows 8, et pour la première fois de l'histoire, Microsoft a inclus un antivirus à Windows
Avec Windows 8, et pour la première fois de l’histoire, Microsoft a inclus un antivirus à Windows

Mais à la différence de ce qui se passe avec les optimiseurs, la popularité des antivirus reste élevée. La sécurité est en effet l’une des préoccupations principales des utilisateurs. La diversification des menaces fait que les antivirus proposent désormais un ensemble d’outils allant au-delà du simple scan. Un antivirus se doit de nous protéger de la NSA, des arnaques en ligne et des virus. Du tout en un en somme.

Sauvegardes, mots de passe, antivirus... Aujourd'hui, vous pouvez construire votre propre suite
Sauvegardes, mots de passe, antivirus… Aujourd’hui, vous pouvez construire votre propre suite

L’exemple parfait pour analyser la transformation de la sécurité est la boutique avast! 2014, sur laquelle vous pouvez acheter des modules séparés. Sur Windows, comme sur Android, les scanners de logiciels malveillants ne sont plus qu’une des nombreuses fonctions proposées par les applications spécialisées en sécurité, qui ressemblent plus à TuneUp qu’à Avira.

Collaborer revient moins cher qu’innover

Alors que les optimiseurs et les antivirus cherchent à récupérer les utilisateurs de Windows, ceux-ci se tournent vers des systèmes présents sur le cloud. Dans un même temps, ils utilisent des téléphones portables et tablettes dont les systèmes d’exploitation ont été conçus avec des niveaux de sécurité très élevés. Il s’agit non seulement des plus sûrs, mais également des plus efficaces : personne ne défragmente un téléphone portable.

Sur les mobiles et les tablettes, les antivirus et optimiseurs peuvent être efficaces s’ils s’allient

Si les optimiseurs souhaitent survivre, ils doivent chercher à travailler en symbiose avec les antivirus. C’est ce que cherche à faire Advanced SystemCare, une suite d’optimisation qui inclut depuis des années un scanner de logiciels malveillants fourni par BitDefender. Outre ses fonctions habituelles, tel que le nettoyeur de fichiers inutiles et l’optimiseur de rendement.

Advanced SystemCare,

C’est une technique excellente pour assurer la survie de ces deux types d’utilitaires : l‘antivirus reste utilisé puisqu’il fait partie d’une suite plus large et l’optimiseur propose des fonctions de sécurité parmi son offre d’options. Tout le monde est gagnant, y compris l’utilisateur qui ne se procure qu’un seul produit. Certaines entreprises résistent néanmoins à ce changement. TuneUp par exemple, continue à chercher des innovations toujours plus efficaces et créé des fonctions impressionnantes telles que Turbo Boost. Mais innover est toujours plus compliqué : les goulots d’étranglement disparaissent peu à peu de Windows et la consommation de mémoire n’est plus aussi préoccupante.

Et vous, que pensez-vous de la convergence des optimiseurs et des antivirus ?

A lire aussi:

Article original écrit par Fabrizio Ferri-Benedetti – Softonic.com. Adapté de l’espagnol.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité