Publicité

DataRmine, l’appli qui veut protéger vos données sur Facebook et les réseaux sociaux

DataRmine, l’appli qui veut protéger vos données sur Facebook et les réseaux sociaux

Quel est le point commun entre Edward Snowden, la basketteuse Antonija Misura et Robin des bois? La réponse est DataRmine qui nous propose de réconcilier protection de nos données privées et réseaux sociaux.

Après l’affaire Snowden/NSA, la protection des données personnelles connectées est devenue une préoccupation pour le grand public. Pour y répondre, une start-up toulousaine a mis au point DataRmine, une application gratuite pour protéger ses données tout en permettant d’utiliser les principaux réseaux sociaux. Malin et fort à propos.

Willy Lafran, fondateur de DataRmineDataRmine est sortie du cerveau d’un serial entrepreneur toulousain, Willy Lafran. Il nous raconte la genèse du projet: «Je voulais partager un événement familial avec ma famille et mes amis sans pour autant laisser s’archiver photos et informations personnelles sur des serveurs à l’autre bout du monde. Je me suis aperçu que je ne trouvais pas réellement une solution en ligne pour cela. Ce fut l’événement déclencheur qui a été à l’origine de DataRmine».

DataRmine (prononcez «Data Are Mine», les données m’appartiennent) vous permet d’éviter que ce que vous publiez ne soit enregistré par les réseaux sociaux. Cela fonctionne aussi bien sur Facebook que sur Twitter, mais aussi sur  Gmail. Vous décidez qui pourra lire vos publications, et pendant combien de temps, un peu à la manière de Snapchat. Mais, contrairement à la célèbre application, la sécurité a été un élément primordial dans le cahier des charges à l’origine du projet. «Les informations sont cryptées avec des algorithmes complexes de chiffrement asymétrique. C’est le degré de sécurité le plus abouti» nous indique Willy Lafran. En gros, même pour la NSA, déchiffrer ce type de message demanderait des ressources énormes.

DataRmine application vie privéeDataRmine, une extension navigateur gratuite pour Google Chrome

Concrètement, DataRmine est une extension navigateur gratuite disponible pour l’instant avec Google Chrome. L’extension devrait être rapidement disponible pour Firefox. Une application pour Android est aussi dans les tuyaux de cette startup installée au sein de la Tic Valley, une association qui regroupe 23 startups à Labège tout près de Toulouse. Les données que vous publiez sont visibles sur par exemple Facebook, mais ne sont pas hébergées par le réseau social. Elles ne sont visibles que par les autres utilisateurs inscrits sur DataRmine avec qui vous avez choisi de partager le contenu de votre choix.


DataRmine, bien plus qu’une application pour vous protéger

Avec DataRmine, Willy Lafran se veut encore plus ambitieux: «nous sommes une entreprise solidaire et voulons permettre aux utilisateurs de notre solution de promouvoir des associations en même temps que de protéger leurs données». Cela fonctionne simplement : «tous ceux qui ne sont pas autorisés à lire vos publications protégées par Datarmine verront à la place un message leur recommandant de visiter le site d’une association partenaire. Ainsi, en protégeant votre vie privée, vous offrez de la visibilité à des associations. DataRmine est partenaire de nombreuses associations comme ELA, Internet sans frontières, SOS village d’enfants, Fête le mur, AFB, Planète urgence, 1001 fontaines, Enfant bleu…»

DataRmine, partenaire de nombreuses associations

Autre piste envisagée par Willy Lafran, décidément pas à court d’idées, proposer des formations auprès des journalistes présents sur des zones de conflit ou dans des pays sensibles pour apprendre à sécuriser leurs communications en passant par DataRmine.

DataRmine, comment ça marche?

Pour chiffrer et dissimuler vos publications sur n’importe quel réseau social, il suffit de:

– Écrire son texte ou télécharger sa photo,

– Décider qui pourra visualiser le contenu, et pendant combien de temps,

– Cacher sa publication protégée derrière une publication de camouflage, souvent une association

– Un petit tuto vidéo est disponible sur le site de DataRmine pour tout comprendre.

Antonija Misura, l’atout charme pour promouvoir l’application

Antonija Misura,  désignée plus belle athlète féminine des Jeux olympiques de Londres et joueuse de basket au sein de l’équipe de Toulouse, a décidé de supporter DataRmine. Il faut dire qu’elle s’est fait pirater son compte Twitter et s’est trouvée du coup sensibilisée à la protection de sa vie privée sur le web. Un petit coup de pub pour DataRmine en quête de notoriété.

DataRmine, une solution qui promet

Pour pouvoir continuer à utiliser les réseaux sociaux les plus importants (Facebook, Twitter, Google +) tout en protégeant sa vie privée, DataRmine est une solution prometteuse même si elle demande un petit effort de la part de l’utilisateur pour bien l’utiliser. Mais, cela n’en vaut-il pas la peine pour s’assurer de garder ses données privées tout en profitant de la puissance des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter? A lire aussi :


Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Publicité

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité