Facebook présente ses excuses (à sa façon) pour son expérience scientifique

Facebook présente ses excuses (à sa façon) pour son expérience scientifique

Après la polémique suite à l’expérience menée sur près de 700.000 utilisateurs de Facebook à leur insu, Sheryl Sandberg, directrice technique du réseau social, a présenté ses excuses. Des excuses un peu particulières.

Le contexte

Pour rappel, l’étude, publiée récemment, a montré comment les émotions publiées sur Facebook sont contagieuses pour les autres utilisateurs.

Pour mener à bien l’expérience, Facebook avait alors modifié les résultats du Fil d’actualité sur un échantillon aléatoire de 689.003 utilisateurs, pendant une semaine (du 11 au 18 janvier 2012). Pendant cette période, la fréquence d’affichage des statuts positifs ou négatifs avait été légèrement modifiée sur le fil d’actualité.

Cependant, les utilisateurs concernés n’ont pas eu conscience d’être le sujet d’une expérience. Surtout, ils n’avaient aucune idée que Facebook manipulait les informations affichées sur la page d’accueil afin d’étudier leurs émotions. Et c’est précisément ce qui a déclenché la controverse.

Des excuses?

Facebook s’excuse donc pour les erreurs de communication. Mais aucun remord n’a été exprimé sur le fait de considérer ses utilisateurs comme des rats de laboratoire en manipulant le fil d’actualité.

“Cette expérience faisait partie des recherches en cours afin de tester différents produits, et rien de plus, mais elle a fait l’objet d’une mauvaise communication. Et pour cette communication, nous présentons nos excuses, car le but n’était pas de blesser qui que ce soit.”

Avec cette déclaration, Facebook balaie l’affaire et tente de se faire pardonner d’une bien étrange manière. Une attitude qui fait penser à cette phrase: responsable mais pas coupable…

Source: The Wall Street Journal

A lire:

Suivez-moi sur Twitter: @pierrevitre

Commentaires en cours de chargement