Publicité

Article

[E3 2014] Combats en apesanteur dans le nouvel opus de Borderlands

raul

Publié

Situé sur le plan narratif entre le premier et le deuxième épisode de la série, Borderlands: The Pre-Sequel est un nouveau jeu créé pour la plus grande joie des fans de la franchise. C’est en cas l’impression que nous en avons tiré après l’avoir testé à l’E3 2014.

Borderlands: The Pre-Sequel met en scène quatre personnages inédits dans un nouveau monde: la Lune de Pandore. Des armes de nouvelle facture et des combats en apesanteur sont les principaux atouts de cette préséquelle.

[E3 2014] Combats en apesanteur dans le nouvel opus de Borderlands

Combats en apesanteur

La caractéristique essentielle de ce nouvel épisode est le monde dans lequel il se déroule. Il s’agit de la Lune de Pandore, un satellite à faible gravité où les bonds en hauteur sont l’élément le plus marquant de la jouabilité. Une autre nouveauté intéressante apparaît: il n’y a pas d’oxygène dans l’atmosphère. Les joueurs doivent donc activer des stations d’air auxquelles se brancher lorsque leur niveau d’énergie l’indique.

Manque d'oxygène sur la Lune de Pandore

Les sauts et le manque d’oxygène changent beaucoup la manière de jouer à ce Borderlands, notamment dans les grandes batailles qui opposent les quatre joueurs à des dizaines d’ennemis. Dès lors, tout le monde virevolte dans les airs et se tire dessus. Ces combats constituent les grands moments de cette préséquelle.

Les batailles de Borderlands

L’arsenal se diversifie par rapport aux éditions précédentes. D’un coup de pistolet laser, on peut couper un ennemi en deux et, en combinant divers éléments, on parvient même à créer un fusil qui lance des jets d’acide. Quoi qu’il en soit, un autre élément apparaît, le Cryo, qui permet de congeler vos ennemis sur place.

Nouveaux personnages et nouvelles compétences

Les quatre nouveaux personnages répondent aux noms de Nisha, Athena, Claptrap (le robot) et Wilhelm. Chacun d’eux a des compétences uniques, comme l’utilisation de drones ou de pouvoirs kinésiques.

Les personnages du jeu

J’ai joué avec Athena. Par hasard plus que par choix, puisque les ordinateurs tests étaient préassignés. J’ai beaucoup aimé le pouvoir de son bouclier, qui permet d’absorber les balles et/ou de le lancer contre les ennemis. Ce qui m’a le plus surpris pendant ma partie de quinze minutes dans Borderlands: Pre-Sequel, c’est le côté varié et agile du jeu. Les combats aériens sont très amusants et les personnages possèdent tous une botte spéciale qu’ils peuvent utiliser en apesanteur.

Cela dit, nous avons affaire à un Borderlands pur et dur. Le mélange entre jeu d’action et RPG sur fond de mode collaboratif fonctionne toujours aussi bien. Ça tire de partout, les ennemis déboulent par dizaines et les armes se comptent par millions. L’introduction dans le jeu de l’élément oxygène confère aux combats une composante stratégique supplémentaire: vous pouvez vous retrouver facilement sans oxygène au milieu d’un combat et perdre ainsi de l’énergie. Vous devez alors vous ravitailler à une source d’air pur si vous ne voulez pas mourir.

Combats Borderlands

Graphiquement, cette mouture ressemble beaucoup aux anciens épisodes, avec quelques retouches ici et là. Borderlands: Pre-Sequel ne surprend pas sur le plan visuel. Même s’il est toujours aussi efficace.

Rien de bien nouveau, mais un jeu très attendu

Beaucoup attendent avec impatience Borderlands: the Pre-Sequel. Ce troisième opus ne propose pas de grands changements par rapport aux précédents, mais introduit quelques nouveautés intéressantes pour divertir les joueurs. Il sera mis en vente sur PC, PS3 et Xbox 360 le 17 octobre prochain.

A lire:

Article original écrit par Raúl Pérez – Softonic.com. Traduit et adapté de l’espagnol.

Vous aimerez aussi