Les virus ne s’en prennent qu’à Windows… Vrai ou faux?

Les virus ne s’en prennent qu’à Windows… Vrai ou faux?

Est-ce vrai que les virus n’affectent que les ordinateurs tournant sous Windows? Mac et Linux sont-ils vraiment à l’abri? Voici une nouvelle rubrique qui s’attaque aux mythes et rumeurs les plus couramment répandus dans le monde de l’informatique, avec pour commencer, ces deux questions souvent entendues sur les virus.

Beaucoup d’utilisateurs pensent en effet que les virus sont un problème qui ne concerne que Windows, que seul le système d’exploitation de Microsoft est la cible de malwares, tandis que d’autres systèmes, comme Mac ou Linux, sont immunisés contre ce type de problèmes. On entend souvent des affirmations telles que:

  • Il n’y a pas de virus pour Mac et Linux
  • Il n’y a que sur Windows qu’il y a des virus
  • Personne ne crée de virus pour les autres systèmes

Alors, vrai ou faux? Examinons ces observations d’un peu plus près pour faire la part des choses.

C’est vrai que la plupart des virus affectent Windows

Il est difficile de trouver des données fiables sur la proportion de virus par système d’exploitation, car les auteurs d’antivirus les rendent rarement publiques. Selon des données publiées par GData en 2010, 99,4% des virus affectent Windows.

Windows a été et continue d’être le système d’exploitation le plus utilisé sur PC. Selon les données de StatCounter, 89% des ordinateurs tournent sous Windows. Cette popularité explique en partie pourquoi l’OS de Microsoft est visé par plus de virus.

StatCounter Stats

89% des ordinateurs tournent sous Windows, ce qui explique en partie pourquoi celui-ci a plus de virus (source)

Parmi les différentes versions de Windows, le taux d’infection le plus élevé se concentre sur Windows XP, une situation appelée à empirer avec la fin du support de Microsoft ou avec l’XPocalipsis, qui laisse XP sans patchs de correction des failles critiques de sécurité.

Taux d'infection

Taux d’infection et de détection de malwares (source: Informe SIR Vol. 15)

Les pourcentages élevés sont aussi dus au fait que Windows était par le passé le système d’exploitation le plus vulnérable face aux malwares, mais cet état de fait a largement évolué au cours des dernières années. Certains ont même évoqué une supposée crise des antivirus.

Mais les virus s’en prennent bien à tout le monde!

Bien que la grande majorité des virus affectent Windows, les malwares existent aussi sur Mac et Linux, et peuvent être tout aussi dangereux. Une étude de Sophos datant de 2012 avait ainsi détecté des malwares sur 2,7% des Mac analysés.

Les malwares les plus courants sur Mac

Voici les virus les plus fréquemment rencontrés sur Mac (source)

Les données changent selon les antivirus et au gré des définitions de virus et de malware en vigueur. Mais on sait que:

Il faut aussi signaler que même si les virus pour Windows n’affectent pas les Mac, ils peuvent y transiter librement si aucun antivirus ne les détecte (20% des Mac hébergeraient des virus de Windows, selon Sophos).

Conclusion: il est faux de dire que les virus n’affectent que Windows

Les informations disponibles prouvent que les malwares ne sont pas seulement un problème de Windows, mais qu’ils sont en passe de devenir un problème universel, et parler aujourd’hui de «virus sur…» tel ou tel système d’exploitation n’a plus vraiment de sens.

On rencontre de plus en plus de virus multiplateformes qui s’attaquent indistinctement à Windows, Mac ou Linux à travers de technologies transversales comme Java, ou qui attaquent depuis le navigateur Web, sans se  soucier du système d’exploitation que vous utilisez.

A lire aussi:

Article original de Fabrizio Ferri-Benedetti – Softonic.com. Traduit et adapté de l’espagnol.


Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements