LimeWire fermé : La justice américaine s’en prend au P2P

LimeWire fermé : La justice américaine s’en prend au P2P

LimeWire interompuLimeWire, le client de téléchargement en P2P, vient de perdre un procès qui pourrait marquer la fin d’une époque pour le partage de fichiers aux Etats-Unis. En cause, l’utilisation illégale qui était faite de son logiciel, et le fait que les développeurs n’aient rien fait pour l’empêcher. Déjà dans le collimateur de la Hadopi en France (voir notre dossier spécial), c’est un coup d’arrêt majeur pour le principal client de téléchargement en P2P du marché.

Deux ans après une plainte de la RIAA, l’organisme qui regroupe les ayants droits aux Etats-Unis, la cour de justice de Manhattan a donc rendu son verdict. A la clé, une injonction de fermeture de service permanente pour le logiciel. Résultat, LimeWire n’est plus disponible au téléchargement sur son site officiel, et devient inutilisable pour tous les internautes qui l’ont déjà installé.

 

Communiqué du site officiel de LimeWire

 

Cette décision de justice risque de changer la donne en matière de téléchargement en P2P, du moins pour les réseaux basés aux Etats-Unis. Bien que BitTorrent soit devenu le protocole de P2P le plus utilisé, LimeWire était le client de téléchargement le plus téléchargé depuis 2008 (1,5 millions de téléchargement sur Softonic.fr). C’est un acteur majeur du téléchargement qui se plie à une décision de justice ce matin.

Les jours des autres clients de téléchargement en P2P (uTorrent, Vuze ou Transmission sur Mac) sont-ils comptés? Si la RIAA n’a pas déclaré avoir d’autres cibles pour le moment, cette décision de la justice américaine risque de faire jurisprudence.

En attendant, George Searle, CEO de LimeWire, se dit prêt à collaborer avec la RIAA pour développer une offre légale de contenu musical en ligne.

 

L’injonction permanente de fermeture de LimeWire

 

Injunction Lw

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements